L'Assurance Vie

Cherchez à vous constituer ou à valoriser un capital

Souple et accessible, elle s'adapte à tous vos projets : anticiper les études des enfants, préparer un projet immobilier, sa retraite…
L'assurance vie permet aussi de transmettre son patrimoine dans des conditions fiscales spécifiques(1).

Une solution d'épargne accessible à partir de 100 €

Le montant minimum de votre versement initial sur un contrat d’assurance vie est de 100 €(1), si vous mettez en place des versements programmés, chaque mois par exemple. Vous pouvez ensuite alimenter votre contrat en réalisant des versements complémentaires (à partir de 100 € minimum par versement(1)). Pour vous constituer un capital en douceur, vous pouvez également programmer des versements mensuels sur votre contrat. 

Un capital disponible, sur simple demande à tout moment

Pour réaliser vos projets ou simplement en cas de besoin, tout ou partie de votre capital reste disponible sur simple demande(4).
Dans ce cas, seules vos plus-values seront soumises à une fiscalité spécifique(1). Elles peuvent dans certains cas être exonérées d'impôt selon l'ancienneté de votre contrat et le montant de votre rachat.
Les prélèvements sociaux sont exigibles dans tous les cas.

Un placement évolutif

Nous vous proposons des solutions qui s'adaptent à vos projets, à vos objectifs et à votre profil d'investisseur.

Les contrats d'assurance vie multisupports vous permettent, avec l'aide de votre conseiller, de répartir vos versements(2) entre différents supports :

  • un support en euros sécurisé,
  • des supports en unités de compte qui offrent un meilleur potentiel de rendement sur le moyen et long terme, en contrepartie d’un risque de perte en capital lié aux fluctuations des marchés financiers.

Vous pouvez modifier la répartition de votre capital quand vous le souhaitez, soit pour le sécuriser davantage, soit pour chercher à le valoriser.

Vous pouvez également déterminer une nouvelle répartition pour chacun de vos versements ou au contraire, garder le même cap.

Une solution spécifique de transmission de capital

En ouvrant un contrat d'assurance vie, vous désignez librement, dans la clause bénéficiaire, la ou les personnes qui percevront votre capital en cas de décès, qu'elles soient membres de votre famille ou non. Vous pouvez en changer à tout moment(2).
En cas de décès, le bénéficiaire conjoint ou partenaire de PACS est totalement exonéré d'impôt lié à la transmission du capital(3). Pour les autres bénéficiaires une fiscalité spécifique(3) s'applique qui fait de l'assurance vie un outil unique de transmission.

La Caisse d'Epargne vous propose une gamme complète de contrats d'Assurance Vie.
Pour découvrir nos solutions, cliquez ici.

(1) Selon les minima de versement définis dans les engagements contractuels.
(2) Sauf bénéficiaire acceptant et créancier gagiste
(3) Selon les dispositions fiscales et les engagements contractuels en vigueur.

Communication à caractère publicitaire.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel