Trophées des Femmes de l’Economie : mettre en lumière des femmes exemplaires pour stimuler l’ambition de toutes

Trophées des Femmes de l'Économie 2017

Retour sur la remise des prix aux Lauréates des Trophées des Femmes de l'Économie 2017

Rencontre avec Isabelle Brouté, Directeur du Marché Entreprises & Economie Sociale Caisse d’Epargne

La Caisse d’Epargne est partenaire des Trophées des Femmes de l’Economie. Cette action s’inscrit dans un programme global de soutien à l’entrepreneuriat féminin. La Caisse d’Epargne porte en effet la conviction que le tissu économique français ne peut se priver de la moitié des talents et que c’est aussi en donnant plus de visibilité aux femmes qui réussissent que l’on stimulera durablement l’ambition de toutes. Explications avec Isabelle Brouté, Directeur du Marché Entreprises & Economie Sociale Caisse d’Epargne.

Pourquoi la Caisse d’Epargne soutient-elle les Trophées des Femmes de l’Economie ?

Isabelle Brouté : La Caisse d’Epargne est de longue date engagée en faveur de l’indépendance financière des femmes et de leur participation à l’économie. Cet engagement est formalisé par un accord-cadre avec l’Etat renouvelé en octobre 2017 qui prévoit tout un plan d’actions, dont le soutien à des initiatives telles que les Femmes de l’Économie. Notre conviction est que l’intérêt de la Caisse d’Epargne comme celui de l’entreprise France est à ce que tous les talents s’expriment et participent à la création de richesse. Les femmes créent et dirigent des entreprises, mènent des initiatives remarquables et apportent de la valeur ajoutée à notre économie. Mais elles ne sont pas assez mises en visibilité. C’est important qu’elles le soient, à la fois pour donner plus d’ampleur à leurs projets et pour offrir des rôles-modèles inspirants aux générations futures. C’est précisément à cette mise en lumière de femmes exemplaires que contribuent les Trophées des Femmes de l’Economie.

Concrètement, qu’implique le partenariat avec les Femmes de l’Economie ?

Isabelle Brouté : Les Trophées des Femmes de l’Economie ont pour particularité de s’organiser d’abord dans les territoires, avant la grande finale nationale qui met en compétition les lauréates régionales. Cette approche est en résonnance directe avec notre propre organisation (la Caisse d’Epargne est un réseau de 16 banques coopératives régionales) et notre volonté d’accompagner les acteurs de l’économie en proximité. Nous avons donc parmi nos dirigeantes en région des marraines qui participent aux différents jurys des Femmes de l’Economie : pour l’édition 2017, Isabelle Rodney, membre du Directoire de la Caisse d’Epargne Côte d’Azur ou Elise Paquet, membre du Directoire de la Caisse d’Epargne Loire-Centre. Ces marraines connaissent de près le tissu économique local, savent identifier les énergies innovantes sur leur territoire et apportent, dans le processus de sélection des lauréates, le regard du banquier sur les dossiers de candidature aux Trophées.
Le partenariat se poursuit jusqu’à la remise des prix nationaux. Nous avons l’honneur d’être le partenaire qui remet le « trophée roi » de la cérémonie, celui de la Femme Chef d’Entreprise. C’est une occasion supplémentaire pour nous de faire passer nos messages : nous sommes la banque des femmes qui osent prendre le leadership !

Quelles sont les autres actions partenariales que mène la Caisse d’Epargne en faveur du leadership des femmes ?

Isabelle Brouté : L’accord-cadre en faveur de l’entrepreneuriat des femmes repose en large partie sur des actions partenariales, car la mixité dans le champ économique progresse réellement quand les initiatives du secteur privé, de l’Etat et des collectivités et du monde associatif se coordonnent pour donner ensemble de la cohérence et de l’ampleur au mouvement. Ainsi, nous avons à la Caisse d’Epargne tout un dispositif dédié à l’accompagnement financier du lancement mais aussi du développement des entreprises dirigées par des femmes. Nous intervenons aussi en étroite collaboration avec tout un écosystème, en nous associant à d’autres acteurs clés de l’accompagnement, en particulier pour faire mieux connaître ces solutions par celles à qui elles se destinent et favoriser des synergies gagnant/gagnant : le réseau des Premières articulé avec notre dispositif Néo Business pour les start-ups innovantes, Action’Elles qui vise en particulier à accélérer la croissance et la capitalisation des entreprises détenues par des femmes, le programme LeadHer issu du mouvement des entrepreneurs sociaux… En plus de ces partenariats spécifiquement « féminins », nous infusons notre volonté de contribuer à l’accélération de la mixité dans tous nos partenariats avec les structures d’accompagnement d’entrepreneurs : France Active, BGE, Initiative France, le Salon SME, le Salon des Entrepreneurs

Trophées des Femmes de l’Economie : oser un grand projet !

Rencontre avec Elise Paquet, Membre du Directoire Caisse d’Epargne Loire-Centre, marraine des Trophées des Femmes de l’Economie.

Dans le cadre du partenariat de La Caisse d’Epargne avec les Trophées des Femmes de l’Economie, Elise Paquet a participé au jury de la finale régionale Centre Val de Loire 2017. Retour d’expérience et conseils aux femmes qui veulent donner de l’ambition et de la visibilité à leur projet entrepreneurial.

Que représente pour la Caisse d’Epargne Loire-Centre le partenariat avec les Trophées des Femmes de l’Economie ?

Elise Paquet : Le partenariat avec les Trophées des Femmes de l’Economie compte parmi tout un ensemble d’actions que la Caisse d’Epargne mène pour stimuler et accompagner l’entrepreneuriat des femmes. En Loire-Centre, nous avons de très nombreux talents féminins et nous sommes fiers d’être la banque à qui ces femmes font confiance quand elles se lancent puis quand leur entreprise se développe en France ou à l’international (comme c’est le cas pour Sabine Vagner qui a remporté la finale 2017 des Trophées des Femmes de l’Economie dans la catégorie Femme Internationale).
La logique des Trophées des Femmes de l’Economie, qui consiste à repérer des talents dans les territoires pour leur donner une large visibilité au niveau national et au-delà est complètement dans la ligne de notre logique à nous, Caisse d’Epargne : nous sommes une banque de proximité qui accompagne les entrepreneurs qui voient loin.

Que vous a apporté cette participation en tant que marraine aux Trophées des Femmes de l’Economie ?

Elise Paquet : C’est une expérience très inspirante. En tant que jurées, nous voyons passer de très beaux dossiers : ces femmes sont pleines d’idées, pleines d’énergie et d’ambition. Elles méritent la mise en lumière que leur donnent les Trophées des Femmes de l’Economie.
J’apprécie aussi que ce partenariat soit l’occasion pour nous, banquiers, d’échanger avec des acteurs d’horizons très différents qui sont parties prenantes du développement du tissu économique de nos territoires : confronter notre point de vue à la vision d’une association, d’un réseau d’accompagnement, d’un intermédiaire de l’emploi, d’un établissement d’enseignement supérieur nous permet d’avoir un regard plus fin sur l’entrepreneuriat, d’enrichir nos réseaux d’interlocuteurs et d’être donc plus pertinent dans notre accompagnement.

Qu’est-ce qui distingue un dossier d’un autre au moment de choisir une lauréate ?

Elise Paquet : Le choix est difficile d’autant que d’année en année, les dossiers sont de plus en plus intéressants et très bien montés
Ce qui fait vraiment la différence, c’est la façon dont le projet est porté : la motivation, l’énergie, la détermination qui s’expriment.
Ce sont des entreprises incarnées que nous distinguons : il y a derrière le projet d’entreprise une personne qui a une histoire à raconter, des convictions fortes, une vraie posture d’entrepreneur.
Nous sommes par ailleurs très attentifs à deux critères clés : le potentiel de développement économique et le potentiel de création d’emplois. Ce sont des entreprises ambitieuses que nous voulons mettre en avant.

Quels conseils donneriez-vous aux femmes entrepreneures qui veulent justement passer à la vitesse supérieure ?

Elise Paquet : D’abord d’oser. Oser un grand projet. Et pousser la porte de la banque pour donner les moyens qu’il faut à ce projet. Notre rôle, c’est d’accompagner les entreprises : cela signifie contribuer à la structuration du projet, monter un dispositif de financement (en complémentarité de la banque avec d’autres acteurs, notamment les structures d’accompagnement), apporter du conseil personnalisé pour répondre efficacement aux enjeux de l’entreprise à chaque étape de son développement.
Mon deuxième conseil aux femmes entrepreneurs, mais de façon plus générale à toutes les femmes qui veulent réussir, c’est d’enrichir incessamment leur réseau. C’est comme ça que les opportunités arrivent et qu’on trouve des soutiens pour pouvoir les saisir avec succès.
J’ajoute encore un élément essentiel à la réussite des femmes comme des hommes : l’équilibre de vie. Les meilleurs entrepreneurs comme les meilleurs managers sont des personnes au clair avec elles-mêmes et avec leur entourage et qui savent être authentiques dans tous les compartiments de leurs vies.

Les lauréates témoignent en vidéo

 

Rencontre avec Laurence Benissan, Lauréate Femme chef d'entreprise - Argent et Présidente d'IDD-Xpert

Rencontre avec Karine Tardon, Lauréate Femme chef d’entreprise – Or, Directrice générale de Karine & Jeff

Rencontre avec Carole Gleyzes, Lauréate Femme de communication - Bonze et Directrice adjointe en charge de la communation du Centre Hospitalier de Thuir

Rencontre avec Sabine Vagner, Lauréate Femme à l’international – Or, Gérante de Sabine be

Pour en savoir plus

Photos © Jean Chiscano 

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire