Conférence France active au Salon SME 2017

Femmes entrepreneures, vous avez tout pour réussir !

 

Afin d’encourager les femmes à créer leur entreprise, France Active a organisé une conférence sur ce sujet lors de la 6e édition de la Journée des Femmes Entrepreneures, organisée par le Salon SME au Palais des Congrès à Paris le 26 septembre dernier.

Pour France Active, cette journée est l’occasion de proposer des pistes concrètes aux femmes qui souhaitent se lancer dans l’entreprenariat. « Créer son entreprise peut s’avérer une aventure angoissante et passionnante à la fois », déclare en introduction Juliette Eskenazi, fondatrice de Poussin Communication et modératrice de la conférence.

Comment se lancer ?

Soizic Ozbolt, fondatrice de Fwee, dédié au recyclage d’invendus de fruits en cuir de fruit, a choisi l’entreprenariat comme solution pour faire le lien entre la problématique environnementale et le social. « Je n’ai jamais pu trouver de structure qui m’embauche sur ces questions, donc je l’ai créée moi-même », raconte-t-elle.  Stéphanie Ponsar, créatrice de la structure de coaching sportif Entre 2 Je s’est d’abord lancée en d’abord en couveuse d’entreprise avant de travailler à son compte. Les couveuses, telles que BGE, permettent d’accéder à d’autres structures, notamment au dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise), qui aide au montage du projet à la structuration financière et au démarrage de l'activité.

L’importance des réseaux d’accompagnement…

Présent sur tout le territoire français et en Outre-Mer, France Active offre aux femmes un accompagnement gratuit, les conseille sur la viabilité de leur projet et leur plan de financement. « Avec le FGIF, elles ne prennent aucun risque car nous nous portons caution de leur prêt bancaire », explique Antoine Dubreuil, Directeur général délégué chez France Active. « J’ai bénéficié du FGIF grâce à France Active, d’un leasing sur du matériel neuf grâce à la Caisse d’Epargne et d’un prêt d’honneur grâce à Initiative France », témoigne Stéphanie Ponsar. Seules 60% des entreprises survivent après trois ans d’existence, mais ce taux atteint 80% quand passent par des réseaux d’accompagnement.

France Active, qui accompagne 48% de femmes et 7500 entreprises par an dont 48% créées par des femmes, vise la parité parfaite, soit 52%. « Nous ne faisons pas la différence entre les genres, mais nous nous intéressons aux projets », souligne Antoine Dubreuil.

… et des banques

Depuis plus de cinq ans, la Caisse d’Epargne s’est engagée à accompagner des créatrices d’entreprises et s’assure de la pérennité de leur projet. « En tant que banquiers, nous n’avons pas envie de vous prêter de l’argent que vous ne pourrez pas rembourser, ce ne serait dans l’intérêt de personne », indique Florent Lamoureux, Directeur du Marché des Professionnels à la Caisse d’Epargne.

Plusieurs enquêtes menées par la banque laissent apparaître que les femmes n’osent pas se lancer car elles ont peur de l’échec et n’ont pas assez confiance en elles. « Vu qu’il y a autant de femmes que d’hommes sur Terre, il faudrait qu’on soit à 50/50 en termes de créateurs d’entreprises or aujourd’hui seuls 30% des créateurs d’entreprises sont des femmes », précise Florent Lamoureux.

« Lancez-vous, testez votre projet et soyez ambitieuse ! » conclut Juliette Eskenazi.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Contactez directement un conseiller en complétant le formulaire ci-dessous.