En action

En action

Dans l’Allier, l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) n’a pas attendu la réforme de 2007 pour mettre en place un service d’information et de soutien aux tuteurs familiaux. Une initiative soutenue par la Caisse d’Epargne Auvergne Limousin.

Depuis 2002, l’UDAF 03 est aux côtés des tuteurs familiaux pour les accompagner dans leur mission. « Étant en contact avec les familles, nous avons très vite ressenti leur désarroi et la nécessité de nous organiser pour répondre à leurs questions et lever leurs inquiétudes, explique Estelle Penay, responsable communication de l’UDAF 03. La loi n’a fait que confirmer l’utilité de ce service. Nous sommes actuellement le seul service habilité par les procureurs dans le département, avec près de 75 familles suivies l’an passé (contre une vingtaine en 2002), et près de 89 interventions réalisées. »

udaf_allier_en action

Des outils et des réunions d’information

L’UDAF a ainsi créé divers outils, tels que des fiches techniques et d’information expliquant les différentes mesures de protection, leurs effets, leurs limites, comment accomplir tel ou tel acte… En outre, elle organise diverses réunions tout au long de l’année. « Nous faisons appel à des intervenants extérieurs (notaires, représentants d’établissement bancaire, responsable de pompes funèbres, assureurs, juges des tutelles…), témoigne Camille Creuzet, mandataire judiciaire à la protection des majeurs, qui consacre une journée par semaine à l’accueil des familles. Ça conforte les familles dans l’idée de bénéficier d’une information neutre dans l’accompagnement de la personne sous protection juridique dont elles s’occupent. Je limite ces réunions à 30 participants pour que ce soit interactif et que chacun puisse aborder des cas pratiques. Depuis trois ans, j’organise également des ateliers spécifiques sur cinq à sept séances pour aider les familles à établir leur compte de gestion annuel. Ils sont très demandeurs ! »
La Caisse d’Epargne soutient cette initiative depuis longtemps. « Les tribunaux ne peuvent pas nous communiquer la liste des tuteurs et curateurs familiaux, mais ils informent les familles sur le service que nous proposons, explique Estelle Penay de l’UDAF 03. Alors, pour nous faire connaître, la Caisse d’Epargne relaie les dates de nos réunions à ses clients concernés. Il est essentiel que les familles ne se sentent pas seules ! »

Pour plus d’informations

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel