Comment définir son plan de financement immobilier ?

Comment définir son plan de financement immobilier ?

Trouver l'équilibre entre puiser dans son épargne et avoir recours à un crédit immobilier.

Demander un crédit ou puiser dans mon épargne ?

Si vous construisez ou achetez un logement déjà construit, étant donné l'importance des sommes à engager, vous devrez sans doute utiliser 2 solutions de financement : effectuer un apport et le compléter par un emprunt immobilier.

  • L'apport personnel :

L'apport personnel est la somme des capitaux dont vous disposez pour votre projet.
Votre apport peut provenir d'une donation ou transmission comme de votre épargne personnelle. Si vous possédez un Compte Epargne Logement(1) : (CEL) et/ou un Plan Epargne Logement(1) (PEL), utilisez-le(s) en priorité. 

Vous avez une épargne personnelle disponible, immédiatement utilisable, dont la rentabilité est faible ?
Consacrez en tout ou partie à votre projet. Attention toutefois à toujours conserver une épargne de précaution suffisante afin de pouvoir faire face à des dépenses imprévues non finançables à crédit.

Vous avez une épargne « bloquée », dont l'utilisation engendrerait des pénalités (fiscales par exemple) ?
Il est préférable de préserver votre épargne et de ne pas l'utiliser.

  • Le crédit immobilier(2) :

La recherche du financement de votre projet immobilier doit être entamée dès la signature de la promesse ou du compromis de vente.Si vous ne disposez pas de la totalité de la somme au comptant, vous devez obtenir un prêt d'un organisme bancaire dans les 6 semaines à 2 mois qui suivent cette signature.

Prenez rendez-vous avec votre conseiller et rassemblez tous les documents qui lui seront utiles pour évaluer votre situation : fiches de paie et d'imposition, tableaux d'amortissement de vos crédits en cours, relevés de vos comptes d'épargne... Il pourra ainsi étudier votre situation et vous proposer la solution de financement la plus adaptée à votre situation.

Document à caractère publicitaire et sans valeur contractuelle.

(1) Il ne peut être détenu qu'un Plan d'Epargne Logement et qu'un Compte d'Epargne Logement par personne physique. En cas de détention d'un Plan d'épargne logement, l'ouverture d'un Compte d'épargne logement n'est possible que s'ils sont domiciliés dans le même établissement et inversement. Pour le PEL, le dépôt initial de 225 € minimum, versement minimum ultérieur de 270 €/semestre. Dépôt maximum de 61 200 € hors capitalisation des intérêts. La durée du PEL est au minimum de 4 ans et ne pourra excéder 10 ans. Au terme de cette durée contractuelle maximale de 10 ans, le souscripteur peut conserver son PEL pendant une durée de 5 ans.
Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant 12 ans mais assujettis aux prélèvements sociaux chaque année.
Pour le CEL, dépôt initial de 300 € minimum, versement minimumultétieur de 75 €. Dépôt maximum de 15  300 € hors capitalisation des intérêts. Les retraits sur le Compte épargne logement sont libres, tant qu'ils n'entrainent pas un solde inférieur à 300 €.
(2) Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier pour l’acquisition d’immeubles à usage d’habitation par votre Caisse d’épargne locale, prêteur. L’emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours avant d'accepter l'offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l'obtention du prêt. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel