Retraite : à quel âge ? Pour quel montant ?

Faites le point pour amorcer sereinement votre futur changement de vie

Trimestres, points, âge… autant d’éléments qui vont déterminer votre future retraite. Où en est-on
aujourd’hui ? Qu’en sera-t-il demain ? Nos réponses.

À quel âge pourrai-je
prendre ma retraite ?

 
 
62 ans. C’est l’âge légal à partir duquel chacun peut percevoir sa pension de retraite (pour les générations nées à compter de 1955).
Une réalité à nuancer, maintenant. D’abord, il est possible pour certains statuts spéciaux de partir avant cet âge. Idem pour les personnes ayant commencé à travailler très jeune. Ensuite, pas de méprise :
62 ans est l’âge requis, ce qui ne signifie pas que vous percevrez une retraite pleine. Tout dépendra du nombre de trimestres validés. Ce n’est qu’à 67 ans que la retraite est automatiquement calculée à taux plein.

Vigilance : votre pension sera composée d’une retraite dite de base, versée par le régime général du privé le plus souvent et d’une retraite complémentaire (Arrco et Agirc dans le privé). Cette dernière, qui représente un tiers à deux tiers de la pension, peut comprendre un malus pour tout versement dès 62 ans.

Combien de trimestres
me faudra-t-il ?

 
 
Pour obtenir une retraite à taux plein, il vous faut avoir validé un certain nombre de trimestres. Combien ? Tout va dépendre de votre année de naissance (voir tableau). Le saviez-vous ? Sauf chez les fonctionnaires, la durée de travail n’est pas l’élément permettant de valider vos trimestres de retraite. C’est votre niveau de salaire !
Dans les régimes complémentaires, il n’est pas question de trimestres mais de points acquis, ayant une valeur en euros. Toutefois, si vous n’avez pas tous les trimestres requis pour la loi, vous subirez un malus sur la pension servie.

Retraite à taux plein et nombre de trimestres(1)

ANNÉE DE NAISSANCE

1954

1955 à 1957

1958 à 1960

1961
à 1963

1964
à 1966

1967
à 1969

1970
à 1972

1973
et après

NOMBRE DE TRIMESTRES

165

166

167

168

169

170

171

172

(1) Pour les salariés du privé et les fonctionnaires sédentaires. Pour les fonctionnaires de catégorie active, les dates de naissance sont décalées de quelques années.

Exemple : vous êtes né en 1968. Il vous faudra 170 trimestres validés pour que votre retraite soit calculée à taux plein, c’est-à-dire sans malus (décote).

Quel sera le montant
de ma retraite ?

 
 
Les caisses de retraite utilisent des formules reprenant votre nombre de trimestres, votre nombre de points, etc., mais avec des systèmes de décote/surcote, de majorations diverses. Trop complexe pour le faire soi-même. Pour avoir une idée de votre future retraite, utilisez plutôt un simulateur. Plus vous être proche de vos 62 ans, plus la simulation sera précise.
Bon à savoir : La retraite en France repose sur un principe
« contributif ».
Plus vos revenus professionnels auront été élevés, plus votre retraite le sera aussi, notamment par l’apport des régimes complémentaires.

Quelles démarches entreprendre ?

 
 
C’est à vous de demander votre retraite, nul ne viendra vous chercher.
En pratique, 4 à 6 mois avant la date de départ souhaitée, faites une demande en ligne sur le site de l’Assurance retraite. Quelques semaines avant le début de votre retraite, votre caisse régionale de retraite vous enverra un courrier avec le montant de votre pension et son point de départ. Il faut aussi aviser son employeur de son départ en retraite suffisamment en avance, tout comme Pôle emploi pour les personnes au chômage.
Utile : en cas de désaccord sur le montant de votre retraite de base, vous pouvez dans les deux mois saisir la « commission de recours amiable » de la caisse régionale de retraite.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel