L’audace et l’ambition au cœur de l’entrepreneuriat

Témoignages d’entrepreneurs-conférenciers sur l’audace et l’ambition

Courage et engagement, les secrets de l’audace

Oser se lancer, aller au-delà des risques, s’affranchir des codes… L’audace, c’est un peu tout cela à la fois, mais ce fut surtout l’un des fils conducteurs du SME 2016. François Aélion, président de Danthros & Coach, cabinet de formation à l’excellence managériale, a notamment fait de l’audace l’un de ses thèmes phares. Pour lui, c’est la « capacité à envisager le pire, calmement, sans catastrophisme. Elle signifie qu’on est prêt à sacrifier une partie de ses intérêts personnels. » L’expert, qui a pris part à la conférence « Le courage et l’engagement entrepreneurial, les secrets pour devenir audacieux » le 5 octobre, estime que l’audace implique de se poser les bonnes questions : « Qu’est-ce que je veux vraiment ? Suis-je prêt à me battre ? Au nom de quelle cause ? Il faut trouver l’effet d’évidence pour éviter d’aller droit dans le mur. » Le pire frein à l’audace ? « La routine, la répétition, le statu quo. » Bref, il faut oser créer la surprise, sans trop se poser de questions, finalement…

D’ailleurs, qui mieux que Marion Thouroude personnifie l’audace ? Cette jeune fille de 23 ans, qui est également intervenue au salon, est pilote de voitures anciennes (elle conduit une Mini de 1972), journaliste pour le magazine Autorétro et gère une petite entreprise, La P’tite Pilote, qui vend des pièces détachées de voitures de collection et organise des événements sur circuit pour les entreprises. Pour réussir, elle a « placé toutes [s]es économies dans ce projet [qu’elle] pilote toute seule, alors que [s]es amis, qui ont le même âge [qu’elle], s’interrogent encore sur le choix de leurs études ».

Bienvenue dans l’ère de la « co-ambition »

Sandra Le Grand, marraine de la 5e Journée des Femmes Entrepreneures du SME 2016 et fondatrice de Kalidea, plateforme de billetterie en ligne dédiée aux comités d’entreprise, et Evelyne Platnic-Cohen, PDG de Booster Academy, centre d’entraînement qui accompagne les entreprises dans le développement de leurs compétences commerciales, ont, quant à elles, mis en avant le thème de l’ambition.

Ce thème faisait écho à l’ouvrage qu’elles ont récemment cosigné #Ambition. Et si l’ambition était un joli défaut ?, paru fin septembre 2016 aux éditions Télémaque. Ambitieux, pas ambitieux… « Quel que soit le côté où l’on se place, ce mot est péjoratif dans la bouche des gens. Et relève bien souvent de la critique ou de la jalousie », affirment d’une même voix les deux entrepreneures. 
Dans leur livre, basé sur leur propre expérience personnelle et axé autour de 15 chapitres “tweets”, elles déroulent les thématiques sous forme de questions, tests et interactions avec le lecteur. Ainsi, chaque chapitre commence par une interview témoignant de l’importance de l’ambition comme moteur de réussite et d’épanouissement personnel. Sportifs, artistes, cadres dirigeants, entrepreneurs… Tous évoquent l’envie d’aller au bout de leurs rêves, toujours plus loin, avec générosité et positivité comme maîtres-mots, bien au-delà du simple univers professionnel.

De la passion et l’inspiration qui animent l’ambition au plaisir de la mettre en œuvre, l’entrepreneur se re-énergise sans cesse. Il évolue et ses ambitions avec lui. « Nous avons tous une ambition qui sommeille en nous. Il faut la crier haut et fort, en être fier, ne pas se cacher, mais aussi accorder nos ambitions à nos valeurs. Il faut un projet avec des valeurs humaines, un projet de loyauté et de transparence », lance Sandra Le Grand.
Aujourd’hui, l’ambition se partage, prend une dimension collective. Une nouvelle ère s’ouvre aux entrepreneurs : celle de la « co-ambition ». Et Evelyne Platnic-Cohen de conclure : « Les résultats issus d’un travail d’équipe sont toujours supérieurs aux résultats individuels. »

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire