Anticiper les risques financiers

COMMENT SE PRÉMUNIR D’UNE BAISSE DE REVENU ?


Émotionnellement, la séparation est souvent un moment difficile. Elle peut aussi avoir des répercussions financières. Pour atténuer leurs effets, il est important d’être vigilant et d’anticiper la baisse de pouvoir d’achat. 

Votre banquier peut vous aider à trouver des solutions pour que la séparation, sur le plan financier, soit plus facile à supporter.

 

 

L’essentiel, si ce n’est pas déjà fait : ouvrez un compte individuel. Vous maîtriserez ainsi vos dépenses de façon libre et autonome. Grâce à la gestion de compte à distance, vous pourrez suivre vos transactions en temps réel, gérer vos principales opérations, faire des virements, etc. 

 

 

Pour bien clarifier votre situation et maîtriser vos dépenses, il est recommandé de procéder à l’annulation de toute procuration que vous auriez accordée à votre ex-conjoint. Assurez-vous également que vous n’avez donné aucune caution en sa faveur et interrogez-vous sur le maintien du compte joint (s’il y en a un). 

Il est essentiel ensuite de vous mettre d’accord sur la manière dont vous allez payer vos impôts. Si vous étiez mariés ou liés par un Pacs, vous pouvez demander au fisc une décharge de responsabilité solidaire. Cette demande doit être de bonne foi. Elle vise à vous décharger de l’obligation de paiement commun en cas de disproportion marquée entre votre situation financière et le montant de la dette fiscale.

 

 

 

Cette part est encore plus importante pour les revenus les plus modestes. Abonnements Internet, TV, électricité, gaz, loyer, etc. Faites du tri ! Changez peut-être de contrat de téléphonie mobile. Séparez-vous
(temporairement) de votre abonnement au cinéma. Bref : reportez tout ce qui n’est pas strictement nécessaire. 

 

 

En faisant la somme de tous vos prélèvements automatiques, c’est-à-dire des crédits en cours et de vos dépenses récurrentes, vous connaîtrez la somme d’argent dont vous disposez réellement pour finir le mois.

 

 

 

Quelles que soient vos interrogations, sachez que votre conseiller Caisse d’Epargne peut vous accompagner dans votre nouvelle situation. Ne laissez pas traîner une situation qui empire. La mise en place d’un  aménagement de crédits, par exemple, peut être une solution intéressante pour faire face à une situation financière tendue. L’idée est de vous aider à repartir du bon pied. 

Vos proches peuvent vous aider. Les services sociaux de la mairie disposent également d’un personnel qualifié pour répondre à certaines inquiétudes. De nombreux dispositifs, trop peu connus, sont susceptibles de vous donner un coup de pouce.

1 Source : Insee

Émotionnellement, la séparation est souvent un moment difficile. Elle peut aussi avoir des répercussions financières. Pour atténuer leurs effets, il est important d’être vigilant et d’anticiper la baisse de pouvoir d’achat. 

Votre banquier peut vous aider à trouver des solutions pour que la séparation, sur le plan financier, soit plus facile à supporter.

 

 

L’essentiel, si ce n’est pas déjà fait : ouvrez un compte individuel. Vous maîtriserez ainsi vos dépenses de façon libre et autonome. Grâce à la gestion de compte à distance, vous pourrez suivre vos transactions en temps réel, gérer vos principales opérations, faire des virements, etc. 

 

 

Pour bien clarifier votre situation et maîtriser vos dépenses, il est recommandé de procéder à l’annulation de toute procuration que vous auriez accordée à votre ex-conjoint. Assurez-vous également que vous n’avez donné aucune caution en sa faveur et interrogez-vous sur le maintien du compte joint (s’il y en a un). 

Il est essentiel ensuite de vous mettre d’accord sur la manière dont vous allez payer vos impôts. Si vous étiez mariés ou liés par un Pacs, vous pouvez demander au fisc une décharge de responsabilité solidaire. Cette demande doit être de bonne foi. Elle vise à vous décharger de l’obligation de paiement commun en cas de disproportion marquée entre votre situation financière et le montant de la dette fiscale.

 

 

 

Cette part est encore plus importante pour les revenus les plus modestes. Abonnements Internet, TV, électricité, gaz, loyer, etc. Faites du tri ! Changez peut-être de contrat de téléphonie mobile. Séparez-vous
(temporairement) de votre abonnement au cinéma. Bref : reportez tout ce qui n’est pas strictement nécessaire. 

 

 

En faisant la somme de tous vos prélèvements automatiques, c’est-à-dire des crédits en cours et de vos dépenses récurrentes, vous connaîtrez la somme d’argent dont vous disposez réellement pour finir le mois.

 

 

 

Quelles que soient vos interrogations, sachez que votre conseiller Caisse d’Epargne peut vous accompagner dans votre nouvelle situation. Ne laissez pas traîner une situation qui empire. La mise en place d’un  aménagement de crédits, par exemple, peut être une solution intéressante pour faire face à une situation financière tendue. L’idée est de vous aider à repartir du bon pied. 

Vos proches peuvent vous aider. Les services sociaux de la mairie disposent également d’un personnel qualifié pour répondre à certaines inquiétudes. De nombreux dispositifs, trop peu connus, sont susceptibles de vous donner un coup de pouce.

1 Source : Insee