Le saviez-vous ?

Comment les mandataires judiciaires jugent-ils les établissements financiers ?

L’AMF(1) et l’ACPR(2) ont enquêté auprès des mandataires des grandes associations tutélaires
(CNAPE, FNAT, UNAF, UNAPEI) pour évaluer la qualité de leurs relations avec les établissements financiers.
Celles-ci sont qualifiées de satisfaisantes ou très satisfaisantes par 78 % des sondés. Et 82 % d’entre eux estiment que les banques ont adapté leurs procédures aux personnes protégées, tandis qu’ils sont 81 %
 à noter qu’elles mettent à leur disposition un service d’information dédié ou des produits spécifiques. Concernant leur connaissance des produits bancaires, la plupart des répondants (93 %) pensent bien connaître l’épargne. C’est le cas également pour l’assurance-vie (connue par 56 % des personnes interrogées). En revanche, ils ne sont que 26 % à en dire autant à propos des instruments financiers. Parallèlement, les mandataires expriment des souhaits légitimes. Être en relation avec un interlocuteur dédié et spécialisé (81 %), et avoir accès à des offres mieux adaptées aux personnes protégées (70 %). Enfin, ils se montrent extrêmement vigilants sur la question du démarchage. 75 % d’entre eux notent que les personnes protégées sont directement démarchées dans le domaine du crédit (et 66 % dans l’assurance).
Or, ils considèrent avec beaucoup de méfiance les produits proposés par démarchage : 78 % les jugent risqués.
À cet égard, il est important de rappeler qu’à la Caisse d’Epargne, les personnes protégées sont écartées du démarchage. Et lors des campagnes commerciales, les e-mailings sont envoyés aux représentants légaux.

(1) AMF : Autorité des marchés financiers
(2) ACPR : Autorité de contrôle prudentiel et de résolution

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire