Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Les allocataires peuvent continuer à percevoir l’AAH à la retraite

Jusqu’en 2016, dès qu’un bénéficiaire de l’AAH (allocation adulte handicapé) arrivait à l’âge légal de la retraite (62 ans en 2017), il fallait entreprendre des démarches pour basculer dans le dispositif ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées). Depuis le 1er janvier 2017, les allocataires de l’AAH, dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80 %, peuvent continuer à la percevoir. Le décret a été publié au journal officiel le 1er février 2017. Cette simplification administrative permet d’éviter un transfert de dossier et le temps de latence entre les deux allocations. En outre, le montant de l’ASPA (803,20 euros) étant inférieur à celui de l’AAH (810,89 euros depuis le 1er avril 2017 à taux plein pour une personne seule), elle devait être complétée par une « allocation différentielle » pour conserver l’intégralité des ressources. Enfin, l’ASPA est récupérable sur succession, c’est-à-dire qu’une fraction de la somme versée peut être réclamée aux héritiers au moment de la succession. Ce nouveau dispositif permet également aux personnes titulaires de la majoration pour la vie autonome (jusqu’à 104,77 euros par mois) de continuer à percevoir l’AAH sans aucune démarche. Quant aux personnes ayant travaillé, elles percevront leur pension de retraite, éventuellement complétée par une AAH différentielle pour leur permettre d’atteindre le montant de 808,46 euros par mois.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire