Le mouvement des entrepreneurs sociaux témoigne

Nous devons faire reconnaître le « Made in social »

2 questions ont été posées au Mouves (Mouvements des Entrepreneurs sociaux)
Réponse de Caroline Neyron, déléguée générale du Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves)

Quel est le premier enjeu pour l'entrepreneuriat social ?

Avec ses trois piliers que sont l'impact positif sur le territoire (dimension sociale et/ou environnementale), la lucrativité limitée et la gouvernance participative, l'entrepreneuriat social est à la convergence de nombreuses préoccupations citoyennes et sociétales. Pourtant, si le « Made in France » a été facilement reconnu par les gens, le « Made in social » ne l'est pas encore : on ne sait pas encore consommer « entreprises sociales ». C'est l'enjeu n°1 ! Cette reconnaissance doit aussi se faire auprès des autres entreprises, car beaucoup d'entre elles ne sont pas très éloignées de notre approche. Beaucoup de PME en particulier, qui font du recyclage, ont du personnel en insertion, font du bio, sont dans des circuits courts ou achètent responsable, sont souvent prêtes à aller plus loin. L'entrepreneuriat social peut donc encore se développer.

Comment faire progresser l'entrepreneuriat social ?

Il faut s'appuyer sur un écosystème favorable qui aide les entreprises sociales à grandir. Pour cela, nous avons besoin de partenaires institutionnels qui comprennent bien ce que sont ces entreprises et qui sachent bien les accompagner. En particulier des partenaires bancaires, comme la Caisse d'Epargne, aux côtés des financeurs solidaires, des fonds d'investissement à impact social, des fondations et des soutiens publics traditionnels. Les professionnels comme les comptables ou les avocats, doivent eux aussi contribuer à cet environnement favorable. C'est la condition pour solidifier le modèle et mieux le diffuser auprès des salariés, des citoyens et des consommateurs. Une fois ces derniers convaincus, l'effet se fera sentir en termes de flux d'affaires, les entreprises seront plus fortes, plus nombreuses ou plus grosses, plus libres aussi, ce qui entraînera un cercle vertueux pour les entreprises sociales et aura, nous en sommes persuadés, un impact positif sur l'ensemble de la société.

Pour prendre rendez-vous avec un Responsable Entrepreneuriat social