La Location Longue Durée de véhicules (LLD)

Une solution simple et efficace pour la gestion de votre parc automobile.

Contacter un conseiller
Les points clés
  • Praticité
  • Sécurité
  • Visibilité

Vous souhaitez vous équiper ou équiper vos collaborateurs de véhicules de tourisme ou d’utilitaires légers sans avoir à les acheter ?

À partir de 1 véhicule seulement et pour une durée allant de 1 à 3 ans, louez-les pour un kilométrage déterminé en contrepartie d’un loyer fixe mensuel(1).
Cette externalisation de la gestion de votre parc automobile vous évite de financer leur achat, de gérer leur entretien et leur assurance.
De plus, vous pouvez déduire partiellement les loyers de votre résultat imposable, car ils sont considérés comme une charge d’exploitation.

Les plus de La Location Longue Durée de véhicules
  • Des gains de temps significatifs
  • Une maîtrise budgétaire totale
  • Une flexibilité
  • Une visibilité et la clarté de l’information
  • Une tranquillité

Comment ça marche ?

Eligibilité :
Toutes les entreprises de l’Immobilier Professionnel.

Fonctionnement :
Vous louez un ou plusieurs véhicules de société (tourisme et utilitaires légers) pour une période et un kilométrage déterminés à l’avance en contrepartie d’un loyer mensuel fixe.
Votre loyer est calculé en fonction de plusieurs paramètres : type de véhicule choisi, durée d’utilisation, kilométrage envisagé, et services choisis.

Prestations :
La Location Longue Durée (LLD) de véhicules couvre tous les besoins liés à l’usage et l’utilisation d’une flotte automobile : entretien du véhicule, assistance, gestion des pneumatiques, véhicule d’assistance, véhicule d’attente, assurance et gestion des sinistres, gestion du carburant.

Informations juridiques et réglementaires

Vos loyers sont partiellement déductibles

En pratique, n’est pas déductible la part du loyer correspondant à l’amortissement pratiqué par le bailleur pour la fraction du prix d’acquisition taxe comprise du véhicule excédant une limite de 9 900 euros ou 18 300 euros selon le taux d’émission de dioxyde de carbone du véhicule et sa date de mise en circulation (voir les conditions ci-après).

Les entreprises passibles de l’IS et les entreprises relevant de l’IR doivent intégrer à leur résultat fiscal les amortissements pratiqués au-delà d’un seuil

Lorsqu’elles sont propriétaires de véhicules immatriculés dans la catégorie des voitures particulières, les entreprises passibles de l’IS et les entreprises relevant de l’IR dans la catégorie des BIC ou des BNC doivent intégrer à leur résultat fiscal les amortissements pratiqués au-delà d’un seuil fixé aujourd’hui à 18 300 euros TTC pour les véhicules mis en circulation depuis le 1/11/1996.

Ce plafond est ramené à 9 900 euros pour les véhicules les plus polluants (taux d’émission de dioxyde de carbone supérieur à 200g/km) acquis à compter du 1/01/2006 et mis en circulation après le 1/06/2004.

Le tarif est fixé selon le taux d’émission de dioxyde de carbone émis au kilomètre par le véhicule

Pour les véhicules particuliers loués depuis le 1er janvier 2006, son tarif est fixé selon le taux d’émission de dioxyde de carbone émis au kilomètre par le véhicule sous condition de date de première mise en circulation à compter du 1er juin 2004 et de réception communautaire ; si ces conditions ne sont pas remplies, le tarif est fixé en fonction de sa puissance fiscale.

Caisse d'Epargne

Changer de Caisse d’Epargne

Contactez un conseiller

Contactez directement un conseiller en complétant le formulaire ci-dessous.

Accéder au formulaire
Vous pourriez aussi être intéressé par

(1) Sous réserve d’acceptation de votre dossier par votre Caisse d’Epargne