équipe-green-jardin-outil
groupe-jardin-outil

En chiffres : la contribution de l’ESS à l’économie française

Une étude pilotée par l'ESS France qui présente les indicateurs de cette économie à impact.

« Ce qui n’est pas compté ne compte pas », tel est le credo de L’Observatoire national de l’ESS, en charge de la collecte des données et de la production d’études sur cette économie, aussi dite « à impact ». Piloté par ESS France, cet observatoire est soutenu depuis sa création il y a plus de dix ans par la Caisse d’Epargne, premier financeur privé de l’économie sociale et solidaire (ESS).

L’observatoire publie en 2022 un panorama qui donne à voir la contribution de l’ESS à l’économie française. Pour les rapporteurs de ce document, Benjamin Roger et Julien Ramirez, il est essentiel que « l’on comprenne d’abord que l’ESS n’est pas un secteur en marge de l’économie, mais qu’elle y prend sa pleine part, à la fois au regard de ce qu’elle apporte en termes de création de valeur et d’emplois et aussi de l’influence qu’elle exerce sur les modèles plus traditionnels ». Et d’ajouter que l’ESS « n’est pas un secteur de l’économie, c’est ce que l’économie doit être, ce qu’elle doit devenir ».

« Représentant déjà 14 % de l’emploi salarié du secteur privé en France, l’ESS est présente dans tous les champs d’activité ».

Le panorama de l’observatoire présente les indicateurs de 20 filières où l’ESS est particulièrement présente

Car l’ESS, c’est certes le médico-social, auquel on pense immédiatement, mais ce sont aussi les banques coopératives, les mutuelles, des acteurs des mobilités, de l’industrie, du tourisme, de la culture, etc.

rousse-sourirre-mère-fille

Au sein des filières médico- sociales, l’ESS intervient dans :

  • l’aide aux publics vulnérables, plus que jamais nécessaire en période de crise où les inégalités s’accroissent.

Le chiffre : 59,5 % des emplois du secteur de l’action sociale

  • l’accompagnement au « bien-veillir », où il est fondamental que la qualité de l’accueil et des soins ne soit pas sacrifiée sur l’autel de la recherche du profit.

Le chiffre : 29 % des résidents en Ehpad le sont dans des structures privées non lucratives de l’ESS

  • la petite enfance, où l’on observe un besoin croissant de diversification des modes de garde et de projets éducatifs alternatifs.

Le chiffre : 30 % des établissements mono- et multi-accueil sont des structures de l’ESS

  • le handicap, dont la prise en charge et l’accompagnement concernent tous les milieux sociaux et tous les territoires.

Le chiffre : 93 % de l’emploi dans le secteur de l’accompagnement à l’emploi des personnes en situation de handicap se trouve dans l’ESS

  • l’accès aux soins, notamment en contexte de crise de l’hôpital public et de désertification médicale en milieu rural.

Le chiffre : 11,1 % de l’emploi dans le secteur sanitaire se fait dans l’ESS

femmes-sourire-chemise-carreaux

L’ESS joue aussi une carte historique avec :

  • les mutuelles d’assurance et de santé, piliers de la protection des personnes et des biens ;

Le chiffre : 7 organismes de complémentaire santé sur 10 sont des mutuelles

  • les banques coopératives, irriguant le tissu économique au cœur des territoires et prenant une avance marquée sur le financement de la transition environnementale et sur le financement de projets à impact grâce, entre autres, à l’épargne solidaire ;

Le chiffre : l’épargne solidaire représente 20,3 milliards d’euros d’encours

  • les modèles de production alternatifs et solidaires (coopératives, foncières, pôles territoriaux de coopération économique – PTCE, Scop, Scic…) ;

Le chiffre : 77 % des salariés français déclarent avoir envie de travailler au sein d’une Scop ou d’une Scic

  • le soutien aux entreprises, à travers l’accompagnement à la création et au développement et des dispositifs permettant de fédérer les énergies (coopératives, CAE, réseaux et fédérations de l’ESS…) ;

Le chiffre : les coopératives d’entreprises rassemblent
640 000 entrepreneurs et entreprises associées

  • l’économie circulaire, par les très nombreuses initiatives en faveur du réemploi des biens et matériaux…

Le chiffre : 63 % des ETP (équivalents temps plein) liés au réemploi et à la réutilisation des biens ménagers sont dans l’ESS

agriculteur-homme-fruit-culture

L’ESS contribue à un impacte environnemental positive avec :

  • les mobilités, enjeu de premier plan pour la transition environnementale autant que pour l’insertion socioéconomique de tous ;

Le chiffre : La Fédération française des usagers de la bicyclette compte 473 associations locales membres

la production et la distribution d’énergie ;

Le chiffre : les projets labellisés Énergie partagée représentent une production d’énergie équivalente à la consommation d’électricité (hors chauffage) de 900 000 personnes

  • la construction durable et la rénovation de l’habitat ;

Le chiffre : 9 000 artisans du bâtiment appartiennent à des coopératives

Économie en constante progression sur tous les indicateurs (performance économique et sociale, emploi, attractivité…), l’ESS exerce une réelle influence sur l’ensemble des acteurs de la production et de la distribution de biens et de services.

Julien Ramirez et Benjamin Roger l’expliquent par « le fait que, par nature, l’ESS répond aux besoins des citoyens et consommateurs, est en phase avec les évolutions de la société » et qu’elle démontre encore plus son utilité « dans les périodes de crise qui, d’une part, montrent les limites de modèles économiques capitalistiques classiques et, d’autre part, rendent encore plus visibles les besoins fondamentaux de la société ».

C’est en faisant « la démonstration que d’autres voies sont possibles, qu’il existe des solutions créatrices de richesse et d’emploi, tout en étant plus sobres, respectueuses des ressources et des droits, en contribuant à la qualité de vie pour tous » que l’ESS exerce son influence sur l’ensemble de l’économie. Cela se lit notamment à travers des enjeux aussi forts que la réindustrialisation, la transition environnementale, la transformation des chaînes de valeur pour plus de transparence, de sécurité, d’équité et de respect des droits humains.

Vous pourriez aussi être intéressé par