Des entreprises sociales innovantes au service des territoires

Avec des valeurs et un fonctionnement spécifiques, l'entrepreneuriat social trouve sa place.

Des valeurs et un fonctionnement spécifiques

L'économie sociale et solidaire, c'est avant tout un mode d'entreprendre original qui réconcilie efficacité économique et utilité sociale. Au-delà des objectifs économiques communs à toute entreprise, les entrepreneurs sociaux portent des projets à impact social pour les territoires en cherchant notamment à satisfaire des besoins sociaux et/ou écologiques non ou mal couverts. 

31 juillet 2014 : L'entrepreneuriat social trouve sa place

La loi fait entrer les entreprises à statut « classique » dans le monde de l'économie sociale et solidaire, aux côtés des acteurs considérés historiques (associations, mutuelles, coopératives, et fondations).

Diverses dans leur forme, toutes les structures de l'économie sociale et solidaire s'appuient sur des principes communs : le projet social et humain prime sur la recherche de profits, la gouvernance de la structure est démocratique et privilégie la participation de tous, les bénéfices sont investis dans la structure, les réserves constituées ne sont pas redistribuées aux membres mais dédiées au développement de l'entreprise... Les entreprises sociales œuvrent dans de nombreux domaines et sont d'ores et déjà souvent présentes dans le quotidien des Français : aide aux personnes âgées, production locale de biens et de nourriture, protection de l'environnement, lutte contre les exclusions... Mais le mouvement prend de l'ampleur : les entreprises existantes s'accroissent et de nouvelles se créent. Que ce soit pour changer d'échelle ou pour vous lancer dans l'aventure, la Caisse d’Epargne vous accompagne !

Un mode d'entreprendre reconnu et défini par la loi du 31 juillet 2014

La définition de l'économie sociale et solidaire est désormais gravée dans le marbre de la loi. Elle ne s'attache plus au strict cadre juridique des structures (historiquement associations, coopératives, mutuelles et fondations) mais au mode d'entreprendre. Faire partie de l'économie sociale et solidaire est ouvert à tout type d'entreprise mais impose certaines conditions : avoir un objectif qui ne soit pas uniquement financier, avoir un fonctionnement démocratique et avoir une gestion de l'activité en partie non lucrative.

Pour prendre rendez-vous avec un Responsable Entrepreneuriat social