Acheter un bien ancien et y réaliser des travaux : les points à connaître

Vous avez envie d’une maison pour pouvoir profiter d’un jardin ? Vous avez envie d'un logement plus grand ?
Avoir par exemple une pièce supplémentaire pour télé travailler ou disposer d’une terrasse ou d’un balcon.

Réaliser votre demande de crédit

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Acheter un bien ancien

Acheter un bien ancien à rénover peut s’avérer un choix intéressant : il sera normalement à un prix plus attractif, que vous pourrez peut-être négocier plus facilement.

De plus, en réalisant des travaux, le bien sera rénové et aménagé à votre goût et selon vos besoins. Il faut cependant étudier plusieurs points avant de se lancer.

Assurez-vous de ne pas dépasser votre budget en faisant chiffrer le coût des travaux

Demander des devis auprès de plusieurs professionnels pour connaitre précisément le coût des travaux.

Prévoyez aussi un petit budget supplémentaire pour financer les éventuels imprévus.

Effectuez vous-même certains travaux

Si vous en êtes capable, réaliser soi-même certains travaux comme la peinture ou la pose de revêtements (parquet, carrelage…) peut vous permettre de faire de belles économies. 

Par contre, l’intervention d’un professionnel est vivement conseillée pour les travaux de plomberie et d’électricité, qui doivent respecter certaines normes.

Priorisez les travaux de rénovation énergétique

Comme l’isolation (portes et fenêtres, double vitrage…) et le chauffage. Vous allégerez ainsi vos factures d’énergie (électricité, gaz…) et votre logement prendra de la valeur, ce qui est intéressant si vous décidez un jour de le revendre.

De plus, la loi Energie-Climat de novembre 2019 a instauré de nouvelles contraintes concernant ce type de travaux, qu’il vaut mieux anticiper.  

Vérifiez si vous êtes éligibles aux aides financières pour réaliser les travaux de rénovation énergétique  

MaPrimeRenov’, les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et les aides accordées par les Régions peuvent vous apporter un coup de pouce financier.

Nous vous conseillons de prendre contact avec un conseiller FAIRE , le service public pour les travaux d’économie d’énergie. Il pourra vous renseigner sur les aides et vous indiquer la liste des artisans agréés RGE (Reconnu Garant Environnement) près de chez vous.

Ces derniers ont suivi une formation spécifique et s’engagent à respecter une charte de qualité, conforme à la règlementation en vigueur.

Pensez aussi à l’Eco Prêt à Taux Zéro1 : c’est un prêt sans intérêt pouvant s’élever jusqu’à 30 000 € sur une durée maximum de 15 ans, créé spécialement pour financer ce type de travaux.2

N’oubliez pas d’obtenir si besoin les différentes autorisations administratives

Cela concerne surtout les travaux effectués en maison individuelle pour lesquels vous devez faire déclaration préalable ou obtenir un permis de construire, comme par exemple percer une fenêtre dans un toit, ou ajouter une véranda.

Le mieux est de contacter le service urbanisme de votre future commune.

Vous avez un projet immobilier ?

Définissez-le en moins de 5 min et sans engagement !*

Réaliser votre demande de crédit
Vous pourriez aussi être intéressé par

(1) et * Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire ou un investissement locatif par la Caisse d’Epargne locale,  prêteur. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées. 

(2) Sous conditions de travaux telles qu’énoncées par les articles L 31-10-2 et R 31-10-2 du Code de la construction et de l’habitation