Les 7 types de fraudes les plus courantes

Phishing, fraude aux sentiments ou encore fraude au prêt, retour sur les escroqueries les plus courantes et sur les solutions pour s’en protéger.

Actualité fraude : soyez vigilant !

Les escroqueries de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient. Nous vous invitons à maintenir votre vigilance lors de vos achats et sollicitations en ligne.

Aucun interlocuteur se présentant comme un collaborateur de notre établissement, ou comme l’un de nos prestataires, n’est autorisé à vous contacter pour :

  • Vous demander la modification ou la communication de vos données personnelles (numéro de téléphone, adresse mail, …)
  • Vous demander vos identifiants et mot de passe pour accéder à votre banque en ligne
  • Vous demander de cliquer sur un lien pour réaliser une maintenance ou pour tout autre motif
  • Vous demander des éléments sur votre carte bancaire (numéro, date d’expiration, cryptogramme et/ou code confidentiel)
  • Vous demander la communication du code de validation d’une opération faite sur Internet qui vous est adressée par mail ou sms
Homme lisant sa tablette

Nous vous recommandons de redoubler de vigilance vis-à-vis des messages de source inconnue.

Vous pouvez également signaler un mail frauduleux via le site suivant : https://phishing-initiative.fr/contrib/

En vous remerciant pour votre coopération.

Les arnaques et les fraudes ont toujours existé. Avec le développement d’Internet et la dématérialisation des données, le phénomène a pris de l’ampleur et fait tous les jours de plus en plus de victimes, entreprises comme particuliers. Les fraudeurs rivalisent d’imagination et d’ingéniosité pour monter des arnaques toujours plus sophistiquées. Une partie des escroqueries résultent d’un simple vol de documents (papiers d’identité, carte bancaire…) ou d’un piratage informatique plus élaboré, dans le but d’usurper l’identité des victimes. D’autres reposent sur des principes qui consistent à manipuler psychologiquement des cibles pour leur soutirer des informations ou des données sans qu’elles s’en aperçoivent et pour s’en servir à des fins malhonnêtes.

Comment se protéger des fraudeurs ?

Derrière l’apparente facilité d’Internet se cachent de nombreuses personnes dont les intentions sont mauvaises. La méfiance est de mise. Internet pouvant être comparé à une immense place de marché et d’échanges, il est prudent de se protéger autant que l’on se protège lorsque l’on sort de chez soi. Vous viendrait-il à l’idée de laisser votre carte bancaire sans surveillance dans un magasin ou de ne pas fermer à clé votre maison ? Sur le Net, c’est la même chose. Il est important de garder ses données dans un espace sécurisé, de ne pas divulguer d’informations personnelles à des tiers et de ne pas accepter des cadeaux de n’importe qui. Méfiez-vous en effet des offres trop alléchantes. Quand c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas. Vérifiez régulièrement vos relevés bancaires et faites opposition sur votre carte dès qu’une sortie d’argent vous semble suspecte. En résumé, ne vous baladez pas sur Internet sans protection et sans réfléchir un minimum à vos agissements.

Nous revenons pour vous, dans cet article, sur les fraudes les plus couramment rencontrées sur le Net et ailleurs. Et nous vous donnons des astuces pour vous en prémunir.

Les différents types de fraude

Les arnaques et les fraudes sont nombreuses. Les fraudeurs ont l’imagination fertile et sont de plus en plus organisés. Méfiez-vous des histoires trop belles, des gains d’argent faciles ou des abonnements à prix cassés. Les arnaqueurs vous approchent aujourd’hui dans les endroits où vous passez le plus de temps : réseaux sociaux, sites de jeux en ligne ou sites de rencontre. Et même sites de recherche d’emploi par le biais de fausses annonces ! Toute approche un peu trop insistante doit paraître suspecte. Ne divulguez jamais d’informations personnelles et faites attention de ne pas trop exposer votre vie sur le net.

Fiez-vous à votre instinct avant tout et ne baissez jamais votre vigilance.

Si vous êtes victimes d’une fraude qui a trait à votre argent directement, déposez plainte et parlez-en à votre conseiller bancaire dans les plus brefs délais.

Client, vous pensez avoir été victime d’une fraude ?
Contactez immédiatement votre interlocuteur habituel. Il vous indiquera les actions à entreprendre.

Vous souhaitez signaler un contenu frauduleux ?
Votre signalement protégera les client de la Banque de cette tentative de fraude. Vous contribuerez ainsi à lutter contre la cybercriminalité. Merci !

Les escrocs usurpent différentes informations afin de rendre plus crédibles leurs offres frauduleuses de faux placements. Ils reproduisent sur leurs sites internet et leurs faux contrats les nom, logo, numéro d’agrément ou d’autorisation de véritables organismes (banques, sociétés de gestion d’actifs, conseillers en investissements financiers ou en gestion de patrimoine) et créent de fausses adresses internet ou email proches de vraies adresses.

Personne n’est à l’abri de ce type d’escroquerie, y compris les investisseurs expérimentés.

Avant tout investissement, ayez les bons réflexes :

  • Méfiez vous des promesses de gains rapides ou de rendements élevés sans risque
  • N’investissez que dans des placements clairs et que vous comprenez
  • Ne communiquez pas vos données personnels (téléphone, mail, pièces d’identité, RIB, justificatifs de domicile ou de revenus…) à des sites dont vous n’êtes pas certain de la fiabilité ou en remplissant des formulaires sur Internet après avoir cliqué sur une bannière publicitaire
  • Ne donnez pas suite à des appels téléphoniques non sollicités
  • Ne cédez pas à l’urgence ou aux pressions de votre interlocuteur (offre ouverte à un nombre limité de personnes ou expirant prochainement…) et prenez le temps de la réflexion
  • Procédez à des vérifications minutieuses permettant de vous assurer de l’identité de l’individu vous proposant un investissement
  • Ne vous fiez pas aux numéros Regafi ou Orias mentionnées dans les documents de votre interlocuteur ; ceux-ci peuvent également avoir été usurpés
  • Contactez la société dont votre interlocuteur se revendique, après avoir recherché vous-mêmes ses coordonnées sur des registres officiels ou en sources ouvertes, afin de vérifier que le contrat émane bien d’elle
  • Comparez à la lettre près, l’adresse email de votre interlocuteur avec celle de la société dont se revendique votre interlocuteur
  • Vérifiez les listes noires de l’AMF disponibles sur son site internet
  • N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services institutionnels :

Assurance-Banque-Epargne info service : https://www.abe-infoservice.fr ou appeler le 3414

AMF

Vous pourriez aussi être intéressé par
  • Nos solutions de sécurité

    Nos conseils de sécurité pour réaliser l’ensemble de vos opérations en toute confiance, que ce soit en agence, par téléphone ou sur Internet. Pour nous, la sécurité de la banque en ligne est primordiale, et nous prenons toutes les mesures nécessaires pour l’assurer.

  • homme souriant au téléphone

    Protéger son smartphone et son matériel informatique

    Protégez efficacement votre smartphone et votre matériel informatique en respectant quelques règles élémentaires de sécurité.