Chercher à valoriser un capital en optimisant son imposition

Du Livret A au PEA (Plan d'Epargne en Actions) en passant par l'assurance vie, vos choix en matière d'épargne vous donnent la possibilité de réaliser des économies d'impôts non négligeables. Tour d'horizon.

Prendre rendez-vous

Les livrets d’épargne

Les livrets d’épargne réglementés sont exonérés d’impôt sur le revenu.
Sur tous ces livrets, votre épargne est disponible.

Le conseil Caisse d'Epargne

Choisissez le bon moment pour effectuer vos versements :
Les intérêts du Livret A sont calculés par quinzaine. Afin d’optimiser votre rémunération sur votre Livret A, effectuez si possible vos versements juste avant le 1er ou avant le 16 du mois, et n’effectuez vos retraits qu’après le 15, le 30 ou le 31 du mois. Pour être sûr d’épargner au bon moment, programmez des versements automatiques depuis votre compte chèques vers votre Livret A.

L’Assurance Vie

Placement préféré des Français(1), l’assurance vie bénéficie d’une fiscalité spécifique(2) en cas de rachat si vous souhaitez disposer d’une partie ou de la totalité de votre capital.

Le montant de celui-ci est constitué d’une fraction du capital investi et d’intérêts et/ou plus-values. Seuls les intérêts et plus-values sont imposables.
Après 8 ans de détention, ils sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite de 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune.
Au-delà, ils sont soumis à une fiscalité, dont les prélèvements sociaux.

Bon à savoir : si vous effectuez des rachats avant 8 ans, la fiscalité appliquée aux intérêts et plus-values dépendra de la date à laquelle vous avez versé ces capitaux sur votre contrat.

Bon à savoir

L’assurance vie peut être une solution idéale pour diversifier vos placements et chercher à valoriser votre capital grâce à la diversité des supports d’investissement qu’elle offre(3).

Vous pouvez rechercher de la performance si vous acceptez en contrepartie un risque de perte en capital.

Contactez votre Conseiller, il vous orientera vers la solution la mieux adaptée.

Le PEA (Plan d’Epargne en Actions)

Le PEA vous permet d’investir dans des actions françaises et européennes (Communauté européenne, Islande et Norvège) ainsi que dans des Sicav (Société d’investissement à capital variable) et des Fonds Communs de Placement (FCP) européens(4).

Ces derniers doivent être investis au moins à 75 % dans des actions de sociétés de la Communauté européenne, d’Islande ou de Suède.

Dans le cadre du PEA, vous capitalisez les dividendes et plus-values de cessions, en exonération d’impôt sur le revenu (les gains constatés sont cependant soumis aux prélèvements sociaux) si votre 1er retrait n’intervient qu’après le 5ème anniversaire du plan.

Bon à savoir

Avec le PEA, bénéficiez d’un régime fiscal avantageux(5) pendant la phase de capitalisation et en cas de retrait sous certaines conditions.

Les gains réalisés au titre des placements effectués dans le cadre du PEA (dividendes, plus-values de cession et autres produits) ne sont imposables à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux qu’en cas de retrait.

L’imposition du PEA dépend de l’antériorité du plan :

  • à partir de 5 ans(5), les gains réalisés sont totalement exonérés d’impôts, hors prélèvements sociaux.
  • au-delà de 5 ans, vous pouvez effectuer des retraits partiels sans clôturer votre PEA et de nouveaux versements sont possibles.

Caisse d'Epargne

Changer de Caisse d’Epargne

Prendre rendez-vous en ligne

En agence ou par téléphone à l'horaire de votre choix

Prendre rendez-vous
Vous pourriez être aussi intéressé par

Communication à caractère publicitaire.

(1)   Insee Patrimoine – décembre 2018
(2)   Selon les conditions et limites des dispositions fiscales en vigueur.
(3)   La valeur des supports en unités de compte fluctue à la hausse ou à la baisse selon l’évolution des marchés financiers. Le risque de perte en capital est supporté par vous seul.
(4)   Selon les tendances des marchés financiers, un risque de perte en capital peut exister.
(5)   Selon la fiscalité en vigueur depuis janvier 2020.