Le diagnostic de performance énergétique

Avant d’acheter un logement ancien, lisez avec attention le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).

Prendre rendez-vous

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Il vous permet d’évaluer sa consommation énergétique et son empreinte carbone. Voici quelques informations essentielles pour vous aider à y voir plus clair.

Qu’est ce que le DPE ?

Lors de la mise en vente ou en location d’un logement, son propriétaire a l’obligation de faire établir un diagnostic de performance énergétique (DPE) par un professionnel certifié.

Ce précieux document évalue la consommation énergétique du logement (en kWh/m2/an) et son taux annuel d’émission de gaz à effet de serre.

Ce document a une validité de dix ans et contient : une description du logement et de ses équipements (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, éventuellement climatisation), la quantité annuelle d’énergie consommée pour chaque catégorie d’équipements et une évaluation des dépenses annuelles qu’ils engendrent.

Vous y trouverez également des conseils de travaux à réaliser afin d’améliorer la performance énergétique du logement.

Déchiffrer un DPE 

Pour faciliter sa lecture, vous trouverez sur le DPE deux étiquettes classant de A à G les logements :

  • La première évalue la consommation énergétique : la lettre A étant attribuée aux logements très économes et le G aux logements très énergivores. Pour info, la moyenne du parc immobilier français se situe autour de 240 kWh/m2/an… soit la classe E.
  • La seconde étiquette classe les logements en fonction de leur taux annuel d’émission de gaz à effet de serre sur une échelle allant de A (émission faible, inférieure à 6 kilos d’équivalent carbone/m²) à G (émission importante, supérieure à 80 kilos d’équivalent carbone/m²).

Si votre futur logement obtient un mauvais score, vous pouvez vous appuyer sur les résultats du DPE pour négocier le prix du bien avec le vendeur.

Les principales sources de dépenses énergétiques d’un logement

Quelques conseils pratiques pour réaliser des économies d’énergie

Un logement mal isolé consomme plus en raison des déperditions importantes d’énergie.

Pour améliorer votre confort et réduire la consommation énergétique de votre logement, vous pouvez remplacer les portes et les fenêtres. N’oubliez pas de vérifier l’isolation des combles et des murs extérieurs.

Des aménagements essentiels pour limiter le gaspillage énergétique et réduire de manière importante vos factures d’électricité ou de gaz.

Remplacer les anciens appareils de chauffage par des appareils plus performants vous permet de réduire significativement vos factures d’énergie. En effet, le chauffage représente la plus grande part de consommation d’énergie d’un logement.

Vous pouvez par exemple décider de remplacer votre chaudière classique par une chaudière basse température ou d’installer des radiateurs électriques moins énergivores que les anciennes générations.

N’hésitez pas à changer vos appareils électroménagers pour des modèles plus récents et moins gourmands en énergie.

Vous pourrez facilement identifier les modèles les plus économes grâce à leur étiquette énergétique – notés A+, A++ et A+++.

Concernant l’éclairage, opter pour des ampoules LED permettra là aussi de réduire votre consommation d’électricité.

Éteindre les lumières en quittant une pièce, ne pas laisser les appareils en veille, bien fermer les fenêtres….autant de gestes réflexes à adopter pour diminuer votre consommation d’électricité et de gaz.

Simuler votre prêt immobilier

En moins de 5min et sans engagement

C’est parti !

Caisse d'Epargne

Changer de Caisse d’Epargne

Prendre rendez-vous en ligne

En agence ou par téléphone à l'horaire de votre choix

Prendre rendez-vous
Vous pourriez aussi être intéressé par

Sous conditions et sous réserve de l’étude complète de votre dossier. Une réponse de principe n’équivaut pas à un accord de prêt. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours, la vente est subordonnée à l’obtention du prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. Sous réserve d’acceptation du dossier par votre  Caisse d'Epargne locale, prêteur.

Thématiques similaires