Gérer ses placements financiers 

L’épargne financière : c’est bien. Gérer son épargne financière ? C’est mieux ! Les conseils et fiches pratiques, c’est par ici !

Des risques, oui mais…

« Risquophile » ou « risquophobe » ? Penchons-nous maintenant sur votre comportement vis-à-vis des marchés.  Êtes-vous prêt à perdre pour gagner plus ? Ou la notion même de risque vous pétrifie-t-elle sur place ? Car oui, performance et risque sont liés. Le tout étant de savoir comment les limiter… et pour commencer, de les connaître…

Mais au fait…. Comment mesure-t-on le risque ? 

La volatilité est un des paramètres de quantification du risque. Elle mesure l’ampleur des variations du cours d’un actif financier ou d’un portefeuille d’actifs par rapport à sa moyenne. Lorsque la volatilité est élevée, l’espérance de gain est généralement plus importante, mais le risque de perte aussi. 

Quelques risques spécifiques

Corrélation, décorrélation, anti-corrélation… explications ! 

La corrélation entre deux actifs consiste à regarder comment ces 2 actifs évoluent (à la hausse ou à la baisse) dans des conditions de marché similaires. S’ils se comportent de manière similaire, on dit qu’ils sont corrélés. A l’inverse, s’ils évoluent de manière différente, on dit d’eux qu’ils sont décorrélés. 

En poussant ce principe à l’extrême, en théorie, la volatilité d’un portefeuille d’actifs peut être égale à 0 si les actifs de ce portefeuille sont parfaitement anti corrélés. Dans la pratique, cela n’arrive jamais, mais on comprend ainsi mieux le principal intérêt de la diversification : Réduire la volatilité et donc le risque de perte.

Pour que la diversification d’un portefeuille de placements soit efficiente, il est important que les actifs qui le compose soient décorrélés les uns des autres. La diversification d’un patrimoine entre plusieurs placements de nature et de risque différents permet de réduire le risque de diminution de la valeur de ce patrimoine. (Source : Site de l’AMF)

Corrélation, décorrélation : illustration graphique

On voit ici un portefeuille théorique composé de 6 actifs. Sur la durée, ceux-ci n’évoluent pas tous de la même manière. Quand certains sont clairement orientés à la hausse (actif 1), d’autres baissent (actif 6). Ces comportements non corrélés permettent de générer une performance moyenne, résultante de la contribution à la performance de chaque actif en portefeuille.

 

Théorie moderne du portefeuille

Harry Max Markowitz

Economiste  américain

Et si on évitait les comportements « moutonniers »

Suivre les tendances, cela peut paraître être du bon sens mais ce n’est pas toujours le bon comportement à avoir. Découvrez pourquoi… 

Cas pratique : investissement dans la société Super Carrelage

Vos actions de la société Super Carrelage viennent de vous rapporter beaucoup. Et aujourd’hui, comme tous les lundis, vous avez de nouveaux ordres de Bourse à passer, que faites-vous ?

  • Vous réfléchissez

    Quelles sont les perspectives du marché et de cette entreprise cette semaine ?

    Vous avez eu le bon réflexe ! Vous n’avez pas succombé au « biais de représentativité » qui conduit certains investisseurs à être persuadés que les événements d’un passé récent vont forcément se reproduire dans un futur proche.
    En Bourse, une multitude de facteurs peuvent faire basculer le cours d’une société, même Super Carrelage…

    Il est donc important de prendre le temps d’analyser la situation du moment avant de prendre vos décisions !

  • Vous agissez

    Super Carrelage, c’est une valeur sûre… je double la mise !

    Vous avez pêché par « biais de représentativité » ! Il conduit certains investisseurs à être persuadés que les événements d’un passé récent vont forcément se reproduire dans un futur proche.

    En Bourse, une multitude de facteurs peuvent faire basculer le cours d’une société, même Super Carrelage… alors prenez toujours le temps d’analyser la situation du moment avant de prendre vos décisions !

Cas pratique : investissement dans la société Technoo

En ce moment, tout le monde ne jure que par la société Technoo. Celle dans laquelle il faut ABSOLUMENT investir : vos collègues, vos amis, la presse…tout le monde est unanime… que faites-vous ?

  • Je passe des ordres immédiatement…

    si tout le monde est d’accord, c’est qu’il doit y avoir une raison. J’y vais les yeux fermés.

    Dommage ! Vous avez sauté à pied joint dans ce que l’on appelle le comportement moutonnier ! Acheter lorsque tout le monde achète ou l’inverse, c’est prendre le risque d’y laisser des plumes !

    Être dans la tendance du marché, c’est une chose. Mais il faut la nuancer. On ne le dira jamais assez, vos décisions doivent être le fruit d’une combinaison de critères !

  • J’essaie d’en savoir plus sur cette société avant d’investir…

    et s’il s’agissait d’une bulle ?

    J’essaie d’en savoir plus sur cette société avant d’investir… et s’il s’agissait d’une bulle ?

    Bon réflexe ! Vous êtes passé à deux doigts du comportement moutonnier ! Acheter lorsque tout le monde achète ou l’inverse, c’est prendre le risque d’y laisser des plumes !

    Être dans la tendance du marché, c’est une chose. Mais il faut la nuancer. On ne le dira jamais assez, vos décisions doivent être le fruit d’une combinaison de critères !

La psychologie de l’investisseur  

La psychologie se niche même sur les marchés financiers.

Après tout, les investisseurs restent des femmes et des hommes avec des envies, des peurs, des sentiments et des émotions, qui peuvent les amener à adopter des comportements irrationnels.

Depuis une trentaine d’années, certaines anomalies ont fait l’objet de recherches approfondies aboutissant à ce que l’on appelle aujourd’hui : la finance comportementale.

Elle étudie ces dysfonctionnements afin d’en tirer des enseignements.
Car la compréhension de ces comportements vous permettra peut-être de les contourner. 

Les versements programmés1, pour ne plus se poser de question

Pour lire cette vidéo YouTube, vous devez accepter les cookies de la catégorie Réseaux Sociaux dont YouTube fait partie en cliquant ici.

Découvrir en vidéo comment mettre en place les versements programmés

Investir sur les marchés financiers de manière régulière, indépendamment des phases de hausse et de baisse, vous permettra de lisser les points d’entrée et donc les performances de vos placements.

Homme expérimenté qui est là pour gérer vos activités sur les marchés financiers

Confier sa gestion à des experts… c’est possible ? oui avec la gestion déléguée…

Pas le temps, pas l’envie, pas les compétences ?

Des professionnels peuvent gérer pour vous vos investissements sur les marchés financiers. En assurance vie, sur votre compte-titres ordinaire ou votre PEA.

Couple heureux

Avec l’assurance vie, une gestion financière qui s’ajuste à tous vos projets 

Disponible, à la portée de toutes les bourses, l’assurance vie vous permettra de préparer tous vos projets en vous constituant une épargne ou en cherchant à valoriser un capital.

Et la fiscalité dans tout ça ? un cadre fiscal favorable ? 

L’investissement sur les marchés financiers peut se faire par le biais de plusieurs supports tels que le CTO (Compte Titres Ordinaires), le PEA (Plan d’Epargne en Actions) ou les contrats d’assurance vie. Ils présentent chacun des avantages, parfois fiscaux2, découvrons les maintenant.

Dame qui se beigne et qui rigole pour décrire la cadre fiscal bénéfique

L’assurance vie, cet ami qui vous veut du bien fiscalement lors d’un rachat

Vous avez besoin d’une partie ou de la totalité de votre capital, celui de votre assurance vie est disponible dans un cadre fiscal spécifique.

couple agés dans un champs de blé

Avez-vous pensé à l’assurance vie pour transmettre votre capital ?

Hors succession, l’assurance vie propose un cadre fiscal avantageux(2) pour transmettre à son décès aux personnes de son choix.

L’assurance vie est une solution intéressante.

Entre souplesse et avantages fiscal… Que choisir ?

Choisir (ou pas) entre le CTO (Compte-Titres Ordinaire)  ou le PEA (Plan d’Épargne en Actions). 

Le CTO est très souple et n’a pas de contraintes particulières. Le PEA quant à lui présente des avantages fiscaux(2).

L’un ou l’autre à ses avantages. Mieux les connaitre permet de faire le bon choix adapté à sa situation.

Vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement des marchés financiers ?

Accéder au glossaire

Caisse d'Epargne

Changer de Caisse d’Epargne

Prendre rendez-vous en ligne

En agence ou par téléphone à l'horaire de votre choix

Prendre rendez-vous
Vous maîtrisez les marchés financiers, envie de revoir quelques notions ?
  • Comprendre les marchés financiers

    Vous pensez que « marchés financiers » rime avec « trop compliqué » ou « pas d’intérêt » ? La Caisse d’Epargne vous aide à appréhender le sujet.

  • Se lancer sur les marchés financiers 

    Vous avez toujours cru que la Bourse n’était pas faite pour vous ? Avec un zest de connaissances et une bonne dose de conseils, vous verrez que les marchés sont en fait accessibles à tous.

Document à caractère publicitaire et non contractuel

(1) Selon les tendances des marchés financiers et/ou des orientations de gestion des fonds, l’investissement progressif ne garantit pas dans tous les cas de figure une performance supérieure à l’investissement en une seule fois.

(2) Selon la fiscalité en vigueur 

© Photos : iStock