Guide du Routard du financement d'entreprise

Trouvez le financement qui vous ressemble !

Forte de la conviction que chaque porteur·euse de projet est unique et mérite un accompagnement sur-mesure, la Caisse d’Epargne a organisé une conférence sur ce sujet au dernier Salon des Entrepreneurs.

Qui s’est tenu à Paris les 1er et 2 février dernier.

L'accompagnement : la clé des financements réussis

« Derrière chaque projet il y a des individus différents auxquels nous devons adapter notre grille d’analyse financière, a rappelé en introduction Cédric Mignon, directeur du développement de la Caisse d’Epargne. On ne peut pas demander ses trois derniers bilans à un·e entrepreneur·e qui vient de créer sa boîte ! C’est pourquoi nous avons créé Néo Business, un dispositif conçu pour répondre aux besoins d'accompagnement et d'investissement des start-up et des entreprises qui innovent. »

Car l’accompagnement est l’une des clés d’un financement réussi ! Présents sur tous les territoires, les réseaux d’accompagnement aident le créateur·rice à monter son projet, et attribuent pour certains des prêts d’honneur.

Le prêt d'honneur : un signal positif pour les banques

« Pour un euro de prêt d’honneur les banques peuvent prêter jusqu’à sept euros, explique Agnès Bricard, directrice scientifique du Guide du Routard du financement d’entreprise. En effet un prêt d’honneur est le signe d’un projet bien ficelé qui a bénéficié d’un accompagnement solide et cela rassure forcément les banques ! »

Et si vous avez déjà créé votre entreprise et que vous souhaitez vous développer, sachez qu’il existe également des prêts d’honneur de développement, attribué notamment par le Réseau Entreprendre et Initiative France.

Combiner les sources de financement

« En plus des prêts solidaires, France Active apporte des financements sous forme de primes, d’apports en capital ou de garanties d’emprunts bancaires. Mais nous allons plus loin : nous accompagnons les entrepreneur·e·s pour résoudre leurs problématiques financières et nous leur permettons d’accéder à un réseau d’acteurs économiques et financiers, détaille Christian Sautter, président de France Active. Résultat ? Les entreprises que nous accompagnons connaissent un taux de réussite de 82 % au bout de trois ans ! »

Pour constituer un apport personnel ou compléter votre plan de financement, il existe également de nombreux leviers d’actions, fortement mobilisés par la génération Y. « Les start-uppeur·se·s de la génération Y osent utiliser tous les leviers, pas à pas : love money, crowdfunding, business angels, puis crowdequity (crowdfunding en capital)… Ils tentent aussi les concours et les dotations, explique Viviane de Beaufort, professeure à l'ESSEC, auteure de Génération #startuppeuse, ou la nouvelle ère. L’écosystème français est favorable aux entrepreneur·e·s alors profitez-en ! »

Les pépites de l’économie de demain

Présent dans 29 établissements d’enseignement supérieur, le réseau Pépite France (Pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat) soutient les étudiant·e·s qui souhaitent entreprendre via des formations, un statut national d’étudiant entrepreneur et un concours qui récompense les projets innovants issus du réseau Pépite.

Lauréate du prix Caisse d’Epargne du Challenge Pépite France, Agathe Pommery a créé la plateforme CetteFamille, qui met en relation familles d’accueil et sénior·e·s ayant besoin d’un accompagnement au quotidien.« Le statut étudiant-entrepreneur m’a permis d’avoir plus de visibilité et d’envisager plus sereinement la création de CetteFamille, raconte-t-elle. Avec mon associé nous avons combiné un apport personnel avec un prêt d’honneur. Cela nous a permis d’obtenir un prêt bancaire et de disposer des fonds suffisants pour financer notre projet. Aujourd’hui nous employons deux salarié·e·s en CDI ! »

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire