5 clés pour mener la négociation du prix d’un bien immobilier

Bien négocier le prix d’un bien n’est pas simple surtout si c’est votre première acquisition. Comment vous y prendre pour mettre toutes les chances de votre côté ?

Découvrez 5 conseils clés pour vous aider à y voir plus clair et bien préparer vos arguments avant de vous lancer.

 

Renseignez-vous sur la date de mise en vente du bien

Si le bien que vous désirez acheter est en vente depuis plusieurs mois, il est probable que son prix soit trop élevé ! Dans ce cas, n’hésitez pas à proposer un prix inférieur.

Si la mise en vente est récente, votre marge de négociation est a priori plus faible. De plus, si le prix est déjà attractif, le bien risque fort de partir sans négociation au profit d’un autre acheteur.

 

Enquêtez sur l'état du marché immobilier local

Certains propriétaires surévaluent leur bien aussi il est important de vous informer sur la réalité du marché local pour connaître la valeur réelle du bien convoité :  

 

Dressez la liste des points faibles du bien visité

Lors de la première visite, il arrive qu’on tombe sous le charme du lieu. Avez-vous perçu tous les défauts du bien convoité ? Prévoyez plusieurs visites et ouvrez l’œil, quitte à vous faire accompagner d’un expert immobilier qui saura attirer votre attention sur les points faibles : travaux à effectuer, chaudière à remplacer, isolation phonique, manque de luminosité, etc. Ce sont autant d’arguments qui plaideront en faveur de la baisse du prix de vente.

 

Fixez-vous un budget maximum à ne pas dépasser !

Parfois, la tentation est forte de faire une offre d’achat pour un bien dont la valeur dépasse vos possibilités. Il faut au préalable déterminer quel est votre budget maximum.

Réalisez une simulation de prêt en ligne et rencontrez votre conseiller bancaire qui estimera votre capacité d’emprunt. 

 

Démarrez la phase de négociation… au plus bas !

Une fois ces informations récupérées et vos arguments posés, il est temps d’entamer la négociation, en proposant au vendeur un prix que vous estimez le plus juste par rapport au prix de départ.

Le propriétaire vous fera une contre-proposition. Il est probable qu’il refuse votre offre, jugée trop basse, mais qu’il revoie tout de même son tarif. Vous aurez ainsi réussi à négocier le prix du bien !

Sous conditions et sous réserve de l’étude complète de votre dossier. Une réponse de principe n’équivaut pas à un accord de prêt. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours, la vente est subordonnée à l'obtention du prêt et si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement prêteur.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel