Comment épargner ou se constituer un capital ?

Les éléments clés pour bien choisir ses placements : durée, disponibilité, risque et fiscalité.

Prendre rendez-vous

Les critères principaux pour faire son choix

Comment choisir le ou les produit(s) le(s) plus adapté(s) à votre situation ?
Il faut arbitrer entre quatre principaux éléments :

  • La disponibilité et la durée du placement
  • La garantie du capital
  • La fiscalité
  • La rentabilité

La disponibilité et la durée du placement

L’argent est dit disponible quand il peut être utilisé à tout moment. C’est le cas en particulier des livrets, réglementés ou non.

Sur d’autres produits, retirer de l’argent est toujours possible mais avec des conséquences sur la rémunération ou la vie du produit. Par exemple, un retrait sur un PEL entraîne immédiatement sa clôture et s’il a lieu avant quatre ans, une minoration des intérêts versés.

C’est pourquoi il vous faut bien déterminer votre horizon de placement, c’est-à-dire la durée pendant laquelle vous souhaitez placer votre argent. Certains produits ont en effet des durées de vie fixées à la souscription.

C’est le cas également des obligations, des Fonds Communs de Placement (FCP) et des comptes à terme.

Le capital investi sur l’assurance vie reste disponible sur simple demande*.

La garantie en capital

Certains produits sont garantis en capital à tout moment : les livrets, les produits d’épargne logement, les comptes à terme.

D’autres produits sont garantis en capital sous réserve toutefois de la déduction de certains frais, comme le support en euros des contrats d’Assurance Vie.

D’autres produits peuvent bénéficier d’une rémunération plus attractive, mais le plus souvent avec une garantie en capital uniquement à l’échéance (comme les obligations ou les Fonds Communs de Placements garantis) ou sans garantie, comme les actions en direct ou certains OPCVM.

Pour choisir les placements adaptés à votre situation, il faut donc vous demander quel niveau de risque vous êtes prêt à prendre en fonction de votre profil.

personne écrivant sur un tableau

La fiscalité

Certains produits sont exonérés de toute fiscalité.
C’est le cas des livrets réglementés : Livret ALivret JeuneLivret de Développement Durable et Solidaire (LDDS)LEP.

Pour les autres produits, qui génèrent des intérêts, ils sont sauf exception, soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Sauf dans le cas où vous avez demandé à bénéficier d’une dispense (soumis à conditions), un acompte d’impôt sur les revenus au taux 24% est directement prélevé sur le montant des intérêts par votre établissement bancaire et reversé à l’administration fiscale.

Les prélèvements sociaux sont également directement prélevés sur le montant des intérêts et reversés par votre établissement bancaire à l’administration fiscale.

La rentabilité

La rentabilité, c’est ce que va vous rapporter le taux de rémunération :

  • comme pour les livrets ;
  • ou la recherche de performance du placement, comme pour les OPC (Sicav ou FCP) souscrits en Compte Titres, Plan d’Epargne en Actions ou contrats d’assurance vie multisupports, en contrepartie d’un risque de perte en capital.

Il faut également prendre en compte les frais éventuels du produit et sa fiscalité.

La rentabilité d’un produit c’est donc la rémunération offerte moins les frais éventuels et moins la fiscalité.

En fonction de votre profil, de vos projets et objectifs, de votre sensibilité au risque, de votre âge et de votre situation fiscale, votre Conseiller Caisse d'Epargne est là pour vous guider.

Caisse d'Epargne

Changer de Caisse d’Epargne

Prendre rendez-vous en ligne

En agence ou par téléphone à l'horaire de votre choix

Prendre rendez-vous
Vous pourriez aussi être intéressé par
  • Chercher à valoriser un capital en optimisant son imposition

    Du Livret A au PEA (Plan d’Epargne en Actions) en passant par l’assurance vie, vos choix en matière d’épargne vous donnent la possibilité de réaliser des économies d’impôts non négligeables. Tour d’horizon.

  • Investir en Bourse

    Vous trouverez ci-dessous nos conseils pour bien investir en Bourse.

* Sous réserve de l’accord du bénéficiaire acceptant ou du créancier garanti, le cas échéant.