neuf personnes dans une salle de réunion.

Passer de start-up à scale-up

L’essentiel à savoir sur le changement d’échelle des entreprises innovantes.

Le dispositif Néo Business de Caisse d’Epargne accompagne de nombreuses start-up qui arrivent à une phase plus mature, avec un produit déjà avancé et un marché bien identifié. Tout l’enjeu est d’accompagner ces scale-up avec des solutions de financement et d’équipement spécifiques afin qu’elles puissent structurer leur organisation et continuer à investir pour sécuriser leur croissance à une échelle de plus en plus grande.

Témoignages de Licornes

Pour lire cette vidéo YouTube, vous devez accepter les cookies de la catégorie Réseaux Sociaux dont YouTube fait partie en cliquant ici.

Pascal Gauthier sourit à la caméra

Ledger, avec Pascal Gauthier, PDG

A voir aussi
  • Pour lire cette vidéo YouTube, vous devez accepter les cookies de la catégorie Réseaux Sociaux dont YouTube fait partie en cliquant ici.

    Philippe Salah – Dental Monitoring
  • Pour lire cette vidéo YouTube, vous devez accepter les cookies de la catégorie Réseaux Sociaux dont YouTube fait partie en cliquant ici.

    Ludovic Eveillard – Nawa Technologies
  • Pour lire cette vidéo YouTube, vous devez accepter les cookies de la catégorie Réseaux Sociaux dont YouTube fait partie en cliquant ici.

    Présentation d'Antoine Rostand, gérant de Kayrros.
    Antoine Rostand – Kayrros

Le passage à l’échelle supérieure d’une start-up appelle souvent d’importants investissements (bâtiments, équipements, développements digitaux, marketing & communication, recrutement de talents…). Cependant, ces investissements n’appellent pas les mêmes modalités de financement que celles qu’elle pratique à l’amorçage. Dans la stratégie de financement, la partie bancaire prend une nouvelle place avec l’equity. Par ailleurs, la trésorerie devient un enjeu déterminant pour des entreprises qui ont pu fonctionner un temps au cash burn et doivent désormais préserver une certaine capacité d’autofinancement.

Pour croître à un rythme soutenu, les scale-up ont besoin de recruter massivement. De ce fait, elles ont besoin de construire et déployer une stratégie de « marque employeur » solide pour attirer à elles les plus hauts potentiels et les profils les plus spécialisés. Il leur faut aussi proposer une expérience collaborateur et des avantages propres à fidéliser.

« Scalification » rime souvent avec internationalisation. Pour croître, les entreprises innovantes ont généralement besoin de conquérir de nouveaux marchés. Elles peuvent aussi avoir besoin de s’approvisionner à l’étranger et d’importer. Elles vont alors avoir besoin de conseils et de support pour s’implanter à l’étranger, maîtriser les risques et se doter de solutions pour sécuriser leurs transactions.

Les opérations de haut de bilan

L’hypercroissance induit fréquemment des opérations de haut de bilan : augmentations de capital, distributions d’actifs, rapprochements avec d’autres entités, fusions, scissions, acquisitions, introduction en Bourse. Le banquier va pouvoir proposer une offre de capital-risque, capital-développement ou transmission, de financement d’une reprise

De plus en plus de parties prenantes (acteurs du financement, candidats, partenaires, institutions…) sont attentives aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Concrètement, cela oblige les scale-up à intégrer dans leur processus de prise de décision, dans leur chaîne de valeur et dans leur cycle d’activité la minimisation de l’impact carbone et tout un ensemble d’actions visant à la préservation des équilibres sociaux, au respect des droits humains, à l’autonomisation et au développement des individus. La banque va pouvoir accompagner ces projets, par exemple avec des prêts consacrés à la transition environnementale et des solutions de politique sociale.

Vous pourriez également être intéressé par

Communication à caractère publicitaire et sans valeur contractuelle.

Crédits photos : Getty Images.