Le guide des placements financiers

COMPRENDRE LES MARCHÉS FINANCIERS

Si vous pensez encore que « marchés financiers » rime avec « trop compliqué » ou « pas d’intérêt », ce guide peut vous aider à appréhender le sujet. Vous souhaitez lire enfin la presse économique sans dictionnaire ou en savoir plus pour votre propre épargne ? C’est ici que ça se passe !

LES MARCHÉS FINANCIERS, À QUOI ÇA SERT ?

Non, les marchés financiers ne sont pas une immense place où des centaines d’individus en cravate spéculent à longueur de journée, accrochés au téléphone. En fait, ils font partie intégrante de notre économie, dans laquelle chaque acteur a sa place. Même vous. (si si !).

QUIZ : Les marchés financiers sont soumis à la loi de l'offre et de la demande

QUIZ : Les marchés financiers aident les entreprises à se développer

À QUOI SERVENT LES MARCHÉS ?

Une minute pour tout comprendre.

IL ÉTAIT UNE FOIS...

Vous vous doutez bien que le concept de « levées de fonds » ne date pas d’hier ! Les romains y avaient déjà recours afin de financer leurs grands travaux alors… On estime cependant que la notion de « Bourse de valeurs » a été créée au XIVème siècle en Flandre. Et les Français dans tout ça ?

 


UN SEUL MARCHÉ ?

Et non, des marchés ! Sinon ce serait trop simple. Il existe bel et bien plusieurs types de marchés financiers, selon les instruments financiers qui y sont échangés. Mais en fait, vous les connaissez sûrement déjà tous…

QUIZ : Une action est selon vous :

QUIZ : Une obligation est selon vous :

Le marché actions, c'est quoi ?

 

 

Le marché obligataire, c'est quoi ?

 

 

Le marché monétaire, c'est quoi ?

 

Ce n'est pas tout !

Le rôle des agences de notation

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du « marché des changes » ou encore du « Forex »  (Foreign exchange market) ? C’est un marché mondial, essentiellement interbancaire, sur lequel sont échangées des devises de différents pays. Les produits qui y circulent sont des parités (dont la plus connue est sûrement la parité euro/dollars).

Qui n’a jamais entendu parler du triple A ? Les agences de notation ont pour mission d’évaluer la capacité d’un emprunteur (un Etat, une collectivité ou une entreprise) à rembourser ses dettes (la fameuse solvabilité). Elles analysent, font des calculs (selon tout un éventail de critères) et attribuent enfin une note (note de crédit), un peu comme à l’école… Et les meilleurs élèves obtiennent le « graal », le « AAA ». Trois agences détiennent la quasi-totalité des parts de marché, leurs noms vous diront sûrement quelque chose…Il s’agit de Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch Ratings.

UN PEU DE TECHNIQUE
(MAIS PAS TROP QUAND MÊME)

On vous sent déjà tendu ! Keep calm *. On veut juste vous faire comprendre à quoi servent les principaux indices boursiers. Le CAC 40, c’est quoi déjà ? Il est enfin temps de le savoir !

Reprenons du début… A l’origine, les indices ont été créés pour que des investisseurs (comme vous !) puissent suivre la tendance générale d’un marché ou d’un secteur d’activité en particulier. Ils se basent donc sur l’évolution d’un groupe de titres, censés refléter l’ensemble d’un secteur ou d’une zone géographique. Ils font donc en quelque sorte office d’étalon…

* Restez calme

Il existe aussi des indices monétaires et obligataires

Evidemment, les marchés actions n’ont pas le monopole des indices ! Marchés monétaires et obligataires ont également les leurs. Sur les marchés monétaires, on parlera davantage de taux qui servent d’indices de référence, comme l’EONIA (Euro OverNight Index Average) : le taux de référence quotidien des dépôts effectués entre les banques, au jour le jour, dans la zone euro.

Sur le marché des obligations, on trouve notamment l’Euro MTS 3-5, un indice représentatif de la performance des obligations d’Etats de la zone euro dont la maturité (l’échéance si vous préférez) est comprise entre 3 et 5 ans. En un mot, des indices existent pour tous les marchés… car il faut bien en prendre le pouls !

LES RÈGLES DU JEU

L'AMF veille et surveille…

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est née en 2003 de la fusion entre la COB (Commission des opérations de Bourse) et du CMF (Conseil des marchés financiers). C’est une autorité publique indépendante qui a pour but initial de renforcer la visibilité et la régulation de la place financière française.

Ses principales missions se décomposent autour de trois maîtres-mots : réguler, informer et protéger !
Réguler quoi ? Les marchés financiers, et veiller à leur bon fonctionnement.
Informer qui ? Les investisseurs, comme vous !
Protéger quoi ? L’épargne investie dans les produits financiers

L'ACPR

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) est une autorité administrative indépendante, sans personnalité morale, qui surveille l’activité des banques et des assurances en France. Elle a été fondée en janvier 2010 par l’ordonnance no 2010-76, par fusion de la Commission bancaire, de l’Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles (ACAM), du comité des entreprises d’assurance (CEA) et du comité des établissements de crédit et des entreprises d’investissement (CECEI).

 

Marchés financiers et croissance durable ? C'est possible !

Respect de l’environnement, énergies renouvelables, gestion des ressources et des infrastructures… ces enjeux d’avenir vous touchent ? Et bien figurez-vous que les marchés AUSSI ont un rôle à jouer dans la croissance durable. Ça s’appelle l‘Investissement Socialement Responsable, et on vous en dit plus ici :

 

QUIZ : ISR signifie

QUIZ : Les produits ISR sont moins performants que les autres

LES CRITÈRES ESG : DES BONNES ACTIONS DANS TOUS LES SENS DU TERME

Les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) ont le vent en poupe ! La preuve ? De plus en plus d’investisseurs les intègrent dans la construction de leur portefeuille. Appliqués à l’Impact Investing (type d'investissement cherchant à valoriser un impact social, sociétal et/ou environnemental positif, tout en générant un retour financier), ils ouvrent la voix d’un nouveau type d’ISR davantage fondé sur l’impact positif des entreprises…

Explications : là où l’ISR d’hier évitait les entreprises ayant un impact négatif sur la société (tabac, alcool, pornographie ou armes à feu), l’intégration des critères ESG permet de miser sur des sociétés œuvrant à un avenir meilleur (réduction des énergies fossiles, matériaux moins gourmands en énergie…). Et ne pensez pas qu’il s’agit seulement d’une B.A (bonne action)…car les critères ESG peuvent être aussi synonymes de rentabilité. Une entreprise soucieuse de l’environnement et de la santé de ses collaborateurs par exemple, a de forte chance d’accroître sa rentabilité et se prémunir d’un certain nombre de risques…

ET DONC, C’EST QUOI L’ÉPARGNE FINANCIÈRE ?

Le B.A.BA des marchés financiers n’a (presque) plus de secrets pour vous. Mais une question persiste : quel est votre rôle, à vous, là-dedans ?
C’est le moment de parler d’épargne financière !

 

Commençons tout d’abord par évoquer l’épargne au sens large.

Vous avez de l’argent à placer à plus long terme, en prévision de certains projets ?

Dans celle-ci, il y a probablement une partie consacrée aux dépenses imprévues (votre frigo qui lâche après 3 ans de bons et loyaux services, une montre qui vous fait de l’œil tout à coup dans une vitrine)… Cette épargne, c’est « l’épargne de précaution ». Et arrêtez-nous si on se trompe, mais elle est a priori bien au chaud sur des livrets d’épargne.

C’est ICI que peut intervenir l’épargne financière. En un mot (en plusieurs même), c’est la partie de votre épargne que vous cherchez à dynamiser sur les marchés financiers, en contrepartie d’une certaine prise de risque en capital (d’où l’intérêt de constituer D’ABORD une épargne de précaution).

LES MARCHÉS FINANCIERS, J'AI COMPRIS L'ESSENTIEL ! ET MAINTENANT ?

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel