Le découvert autorisé et la facilité de caisse

Découvrir les options offertes pour ces types de financements à court terme.

La facilité de caisse et le découvert : définitions

La facilité de caisse

La facilité de caisse accordée par la banque est une forme de crédit de trésorerie à court terme. Ce crédit doit être autorisé par l’établissement bancaire qui fixe des conditions de durée, de montant et de taux d’intérêt.  

La durée d’utilisation est généralement limitée à un certain nombre de jours par mois : la facilité de caisse est donc utilisable une partie du mois, le solde du compte doit impérativement redevenir créditeur le reste du mois. 

La facilité de caisse permet :  

  • de gérer votre trésorerie avec plus de souplesse ; 
  • de gérer les décalages ponctuels de trésorerie en cas de retard de règlement d’une facture client ou en cas de dépense immédiate ou imprévue.  

Le découvert autorisé

Le découvert autorisé constitue également une solution de financement à court terme. Il doit aussi être autorisé par la banque avec des conditions d’utilisation spécifiques en termes de durée, de montant et de taux d’intérêt.  

La durée d’utilisation est généralement d’un an renouvelable sans minimum d’utilisation. Vous pouvez donc utiliser votre découvert seulement quand vous en avez besoin, dans les limites de votre autorisation. Vous évitez ainsi les agios et le risque de rejet d’opérations.   

Le découvert autorisé permet de pallier des décalages de trésorerie dus à des recettes et des dépenses inégalement étalées sur l’année.  

La facilité de caisse et le découvert : les avantages

  • Le découvert autorisé répond à des besoins de trésorerie récurrents ou ponctuels. Son montant, ses conditions d’utilisation et les taux d’intérêt qui s’y appliquent sont établis en concertation avec le conseiller bancaire. 
  • La facilité de caisse est une option qui permet de faire face à un décalage de trésorerie bref (souvent 15 jours maximum par mois) et exceptionnel, imputable par exemple au retard de paiement d’un client. Son montant, défini avec le conseiller, est variable en fonction du chiffre d’affaires, de l’activité et de la structure financière de l’entreprise. Le taux, fixe ou variable, doit toujours être supérieur à celui du découvert autorisé. 

Quelles différences entre la facilité de caisse et le découvert autorisé ? 

La facilité de caisse et le découvert autorisé sont deux solutions de financement à court terme présentant des différences sur la durée, la fréquence et les conditions d’attribution. 

La durée :   

  • la facilité de caisse est accordée sur une durée moyenne de 15 jours  ; 
  • l’autorisation de découvert se met en place selon la date prévisionnelle d’entrée des fonds qui mettront le compte en débit. 

La fréquence :   

  • la facilité de caisse est accordée ponctuellement  ; 
  • le découvert bancaire est automatiquement renouvelable. 

L’octroi :   

  • la facilité de caisse est accordée lorsque le compte est déjà débiteur ; 
  • l’autorisation de découvert est négociée à l’ouverture du compte. 
groupe personne se serrant la main

Découvrir nos fiches profils du financement

Vous êtes une femme entrepreneure, un demandeur d’emploi qui a un projet d’entreprise, un étudiant créateur, un start-upper en herbe… ? Rendez-vous sur la fiche qui vous concerne pour savoir en un coup d’œil ce qui a été pensé pour vous.

Thématiques similaires