Se donner les moyens d’innover

Découvrir l'ensemble de nos conseils

L’innovation implique des investissements en capital humain, en recherche et développement, en prototypage et dépôts de brevets, en moyens nécessaires à l’industrialisation… Il faut donc en envisager le financement.

L’investissement en capital humain

Pour innover, il faut s’entourer de profils experts, hauts talents, voire grands atypiques ! Mais l’individu à lui seul, même le plus créatif, ne constitue pas la baguette magique de l’innovation. C’est tout un environnement de travail qui doit être rendu propice à la création de valeur innovante.

Cela se joue dans la configuration des locaux, appelant au besoin des travaux de rénovation et d’aménagement, dans l’organisation du travail, dans l’ambiance et la culture d’entreprise, la formation continue des salariés.

Une politique sociale attractive et motivante favorise sensiblement l’intérêt des hauts potentiels et l’appropriation par tous les salariés de la stratégie d’innovation et de ses implications dans leur quotidien.

Financer la R&D et l’innovation

L’innovation étant un axe clé de la politique de croissance de la France et de l’Europe, la R&D et ses applications dans l’activité économique font l’objet de nombreux dispositifs publics et parapublics d’accompagnement des entreprises.

Bpifrance, la Banque publique d’investissement française, coordonne la majeure partie de ces dispositifs, au travers de multiples partenariats avec les collectivités, les banques et autres acteurs du développement des entreprises.

Les finances européens

Le programme horizon 2020 est un programme-cadre rassemblant plusieurs programmes de recherche et d’innovation européens : PCRDT, Euratom, actions pour l’innovation du programme-cadre pour l’innovation et la compétitivité, institut européen d’innovation et de technologie. Parmi ses axes stratégiques, un volet « primauté industrielle » favorise les investissements ciblés sur les technologies clés pour la compétitivité des PME innovantes. Horizon 2020 pro- pose 4 grands dispositifs en ce sens :

  • l’instrument PME permet à une PME innovante d’obtenir jusqu’à 50 000 € pour la conception et l’évaluation de son concept ; entre 0,5 et 2 millions d’euros pour financer sa R&D en vue d’une application commerciale et d’obtenir un accord de prêt pour fi- nancer ses opérations de mise sur le marché ;
  • les projets collaboratifs Eurostars et Eureka permettent à des PME et ETI à forte intensité de recherche et d’innovation et à haut potentiel de croissance d’obtenir des financements et des sou- tiens en transfert de compétences pour des projets transnatio- naux ;
  • le Pre-Commercial Procument (PCP) correspond à l’achat pu- blic d’innovation avant la commercialisation d’un produit ou ser- vice innovant ;
  • les prêts et garanties pour le « financement à risque » permettent aux entreprises innovantes de bénéficier du soutien de l’Union européenne pour obtenir des financements ou renforcer leurs fonds propres.

Le FEDER, piloté par les régions et Bpifrance, permet d’accéder à des prêts innovation à taux zéro, assortis de garanties des emprunts bancaires complémentaires.

Les aides nationales

Le programme de soutien à l’innovation de la direction générale des entreprises (DGE) est doté d’une enveloppe de près de 10 mil- liards d’euros/an destinée à aider les PME et ETI innovantes sous forme d’exonérations fiscales et sociales, de subventions, d’avances remboursables, de prêts, de garanties…

Le crédit impôt-recherche (CIR) est ouvert aux entreprises de tous secteurs, quel que soit leur statut juridique, et leur permet de bénéficier de déductions d’impôt sur leurs investissements et amortissements de biens, services et équipements affectés à la recherche, dépenses de personnel concernant les chercheurs et techniciens de la recherche, dépenses de recherche externalisées confiées à des organismes publics, des universités, des associations fondées par des chercheurs des universités ou des organismes agréés, dépenses de veille technologique et normalisation des produits de l’entreprise.

La Bourse French Tech permet aux TPE et PME de moins de 50 salariés/moins de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires d’obtenir jusqu’à 30 000 € de subvention pour financer un projet innovant.

Les sociétés d’accélération de transferts des technologies (SATT) fédèrent plus de 250 acteurs de la recherche fondamentale en France et ont pour mission de favoriser l’application des nouvelles découvertes et inventions dans l’activité économique des entreprises. Le réseau des SATT  détecte et analyse les projets innovants, facilite le dépôt de brevet et propose la signature d’une licence d’exploitation, soutient la création de start-up et les accompagne dans les démarches d’emprunt bancaire et de levée de fonds.

Les accélérateurs (comme le programme Arts et Métiers Accélération) soutiennent l’industrialisation de l’innovation au travers d’un ensemble de solutions allant de l’hébergement de l’entreprise innovante au mécénat de compétences en passant par les partenariats avec les acteurs du financement (banque, capital-risqueurs, business angels…).

Le Financement bancaire

À travers son dispositif Néo Business dédié aux start-up et aux entreprises innovantes, la Caisse d’Epargne propose le prêt Innovation pour financer les dépenses corporelles et incorporelles nécessaires au lance- ment, à l’industrialisation ou à la commercialisation d’un projet innovant.

Garanti à hauteur de 50 % par le Fonds européen d’investissement, ce prêt permet d’obtenir jusqu’à 7,5 millions d’euros de financement.

Découvrez nos fiches profils du financement

Vous êtes une femme entrepreneure, un demandeur d’emploi qui a un projet d’entreprise, un étudiant créateur, un start-upper en herbe… ? Rendez-vous sur la fiche qui vous concerne pour savoir en un coup d’œil ce qui a été pensé pour vous.

Vous pourriez aussi être intéressé par
  • Guide du financement d’entreprise

    Le Guide du Routard du Financement d’Entreprise est le guide indispensable au créateur d’entreprise. Il contient une mine d’informations utiles et de conseils pratiques.

  • Fiches profils du financement

    Vous êtes une femme entrepreneure, un demandeur d’emploi qui a un projet d’entreprise, un étudiant créateur, un start-upper en herbe, vous vous lancez dans l’Économie Sociale et Solidaire ? Rendez-vous sur la fiche qui vous concerne pour savoir en un coup d’œil ce qui a été pensé pour vous.

Retour au sommaire

Thématiques similaires