Les 7 types de fraudes les plus courantes

Phishing, fraude aux sentiments ou encore fraude au prêt, retour sur les escroqueries les plus courantes
et sur les solutions pour s’en protéger.

Actualité fraude : soyez vigilant !

Les escroqueries de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient. Nous vous invitons à maintenir votre vigilance lors de vos achats et sollicitations en ligne.

Aucun interlocuteur se présentant comme un collaborateur de notre établissement, ou comme l’un de nos prestataires, n’est autorisé à vous contacter pour :

  • Vous demander la modification ou la communication de vos données personnelles (numéro de téléphone, adresse mail, ...)
  • Vous demander vos identifiants et mot de passe pour accéder à votre banque en ligne
  • Vous demander de cliquer sur un lien pour réaliser une maintenance ou pour tout autre motif
  • Vous demander des éléments sur votre carte bancaire (numéro, date d’expiration, cryptogramme et/ou code confidentiel)
  • Vous demander la communication du code de validation d’une opération faite sur Internet qui vous est adressée par mail ou sms

Nous vous recommandons de redoubler de vigilance vis-à-vis des messages de source inconnue.

Vous pouvez également signaler un mail frauduleux via le site suivant : https://phishing-initiative.fr/contrib/

En vous remerciant pour votre coopération.

Les arnaques et les fraudes ont toujours existé. Avec le développement d'Internet et la dématérialisation des données, le phénomène a pris de l'ampleur et fait tous les jours de plus en plus de victimes, entreprises comme particuliers. Les fraudeurs rivalisent d'imagination et d'ingéniosité pour monter des arnaques toujours plus sophistiquées. Une partie des escroqueries résultent d'un simple vol de documents (papiers d'identité, carte bancaire...) ou d'un piratage informatique plus élaboré, dans le but d'usurper l'identité des victimes. D'autres reposent sur des principes qui consistent à manipuler psychologiquement des cibles pour leur soutirer des informations ou des données sans qu'elles s'en aperçoivent et pour s'en servir à des fins malhonnêtes.

COMMENT SE PROTÉGER DES FRAUDEURS ?

Derrière l'apparente facilité d'Internet se cachent de nombreuses personnes dont les intentions sont mauvaises. La méfiance est de mise. Internet pouvant être comparé à une immense place de marché et d'échanges, il est prudent de se protéger autant que l'on se protège lorsque l'on sort de chez soi. Vous viendrait-il à l'idée de laisser votre carte bancaire sans surveillance dans un magasin ou de ne pas fermer à clé votre maison ? Sur le Net, c'est la même chose. Il est important de garder ses données dans un espace sécurisé, de ne pas divulguer d'informations personnelles à des tiers et de ne pas accepter des cadeaux de n'importe qui. Méfiez-vous en effet des offres trop alléchantes. Quand c'est trop beau pour être vrai, c'est que ça ne l'est pas. Vérifiez régulièrement vos relevés bancaires et faites opposition sur votre carte dès qu'une sortie d'argent vous semble suspecte. En résumé, ne vous baladez pas sur Internet sans protection et sans réfléchir un minimum à vos agissements.

Nous revenons pour vous, dans cet article, sur les fraudes les plus couramment rencontrées sur le Net et ailleurs. Et nous vous donnons des astuces pour vous en prémunir.

1. LE PHISHING OU HAMEÇONNAGE

Le Phishing (ou hameçonnage) consiste pour le fraudeur à récupérer vos informations de paiement ou de connexion en se faisant passer pour un organisme reconnu et en qui vous avez confiance. Cela peut être votre banque, votre fournisseur d'énergie, votre opérateur de téléphonie ou encore votre caisse d'allocations familiales. En général, la demande d'informations se fait par mail. Les envois ressemblent à s'y méprendre à de vrais courriels dans lesquels on vous demande de confirmer vos informations personnelles pour être remboursé de quelque chose ou pour continuer à percevoir une allocation. Ces fraudes peuvent aussi transiter par de simples SMS. Le but de ces arnaques est de vous voler des informations bancaires, d'enregistrer vos identifiants utilisateurs et vos mots de passe, voire d'usurper votre identité. Les escrocs peuvent ensuite faire main basse sur vos comptes et se servir dans tous vos espaces personnels sécurisés.

 

COMMENT VOUS EN PRÉMUNIR ?

• Ayez à l'esprit qu'un organisme officiel ne vous demandera jamais d'informations personnelles ni bancaires par mail ou par SMS.
Ignorez toujours les mails et SMS de personnes que ne connaissez pas. Méfiez-vous des adresses ou des numéros inhabituels. Ne cliquez jamais sur aucun lien et n'ouvrez aucune pièce jointe d'un destinataire qui vous parait inhabituel ou frauduleux.
Supprimez tout de suite le SMS ou le courriel douteux.
Saisissez vous-mêmes l'url su site de gestion de vos comptes ou vérifiez la parfaite orthographe de celle-ci avant de cliquer sur un lien - vérifiez notamment le https (et non pas « http ») en début d'URL devant caisse-epargne.fr
• Pensez à télécharger l'application de votre banque pour consulter vos comptes en toute sécurité.

2. LA FRAUDE AUX TECHNICIENS/FAUX TEST

Les fraudeurs se présentent comme appartenant aux services techniques de la banque. Ils vous contactent pour effectuer des tests, renforcer le niveau de sécurité, ou offrent des mises à jour de votre espace abonné. Ils vous proposent de prendre la main sur votre ordinateur, et/ou vous incitent à réaliser un virement pour tester des mises à jour. Vous pensez être en environnement de test et suivez les instructions qui vous sont données. Malheureusement, vous venez de donner un accès aux informations et espace connecté personnel. 

COMMENT VOUS EN PREMUNIR : 

  • Soyez en alerte dès qu’un appel spontané de la Banque vous propose de réaliser des tests depuis votre espace client : votre banque ne vous contactera jamais pour ce motif. Si des tests peuvent être réalisés, ils sont toujours à votre initiative.
  • Assurez-vous de l’identité du professionnel et de la destination des fonds avant d'effectuer un transfert d'argent, sachez que les banques ne font JAMAIS de test de virement
  • Soyez en alerte dès qu’une demande cumule les 4 caractéristiques typiques de la tentative de fraude : urgence de la demande, insistance de l’interlocuteur, montant élevé et virement vers un pays inhabituel
  • Et surtout, faites-vous confiance : Si vous avez un doute, il est très probablement fondé, appelez en parallèle votre conseiller ou votre contact habituel et expliquez-lui la situation.

3. LA FRAUDE AUX SENTIMENTS

Les fraudeurs utilisent de fausses identités et de fausses photos pour séduire leurs victimes en ligne. Ils gagnent la confiance des personnes avec qui ils échangent des messages par le biais de sites de rencontres, leur font la cour, et ensuite les manipulent pour leur soutirer de l'argent. Les arnaqueurs inventent des histoires de proches qui ont besoin de soins médicaux d'urgence par exemple. Ils réclament de l'argent en jouant sur la corde sensible des personnes piégées. Une fois l'argent envoyé, les faux amoureux et leurs belles promesses disparaissent dans la nature.

 

COMMENT VOUS EN PRÉMUNIR ?

Restez sur vos gardes et méfiez-vous des rencontres en ligne qui paraissent trop idylliques.
N'envoyez jamais d'argent et ne donnez pas de renseignements bancaires ou trop personnels sur un site de rencontre.
N'acceptez jamais non plus d'encaisser un chèque en échange d'un transfert d'argent ou de cartes prépayées. Il s'agira sûrement d'un chèque en bois ou d'un chèque volé.

4. LES ARNAQUES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Promesse d'argent facile, travail chez soi très bien rémunéré ou encore demande de service moyennant commission, les victimes sont approchées sur les réseaux sociaux par des fraudeurs peu scrupuleux qui utilisent des faux comptes et de faux profils.

La fraude la plus fréquente est celle du « virement commissionné ». En échange d'une commission intéressante, la victime doit réceptionner des fonds puis effectuer un virement généralement vers une banque étrangère ou une banque en ligne. Dans quelques cas la victime confie sa CB et le code à son « ami(e) » pour des retraits au DAB/GAB. Flairant l'argent facilement gagné, la personne ne se méfie pas et donne toutes ses coordonnées bancaires à l'arnaqueur qui l'a contactée. Le crédit au compte s'effectue par chèque (remise effectuée par le fraudeur grâce à l'IBAN communiqué par le client). Malheureusement, une fois le transfert d'argent effectué, la victime s'aperçoit que le chèque revient en impayé et que le fraudeur a fui avec la somme. Il n'est bien sûr plus joignable et a fermé tous ses profils sur les réseaux sociaux.

 

COMMENT VOUS EN PRÉMUNIR ?

• N'acceptez sur les réseaux sociaux que les personnes que vous connaissez vraiment ou qui font partie de votre réseau personnel et professionnel.
Méfiez-vous des promesses d'argent facile. L'argent facilement gagné, ça n'existe pas...
Ne donnez jamais vos coordonnées bancaires à des inconnus.

5. LES FAUSSES OFFRES D'EMPLOI

Les sites d'offres d'emploi cachent parfois des arnaqueurs qui cherchent à profiter de la fragilité des personnes à la recherche d'un nouveau travail. Il est donc conseillé aux demandeurs d'emploi de se méfier des offres anormalement alléchantes ou trop engageantes :

  • salaire anormalement élevé ;
  • horaires allégés ou travail à domicile peu laborieux ;
  • offre envoyée à des heures inhabituelles pour une société ;
  • offre truffée de fautes d'orthographe ou de grammaire ;
  • expéditeur d'un autre pays ou continent ;
  • offre qui vous demande d'envoyer de l'argent pour obtenir un entretien ou un dossier de candidature.

L'unique objectif de ces fausses offres est d'obtenir des informations personnelles ou de vous escroquer de l'argent.

 

COMMENT VOUS EN PRÉMUNIR ?

• Vérifiez bien toutes les informations et les coordonnées présentes sur l'annonce. Vérifiez la présence de l'entreprise sur le web et sa réputation. Si vous ne trouvez rien sur cette société ou si vous tombez sur un site peu fiable, ne donnez pas suite.
• Gardez à l'esprit qu'une entreprise normale ne vous demandera jamais d'argent pour quoique ce soit, ni ne vous en versera avant la signature d'un contrat de travail.
• Méfiez-vous des offres trop belles. Vérifiez la syntaxe et le style de l'annonce. Les vraies annonces sont rédigées par des professionnels des ressources humaines et ne comportent pas de fautes ou des tournures de phrases insolites.

6. LA FRAUDE AU PRÊT

Depuis quelque temps, la fraude au rachat de crédit s'intensifie. Dans ce scénario de fraude, des escrocs se font passer pour un organisme de crédit. Ils contactent les détenteurs de crédit avec la promesse d'un rachat à un taux imbattable.Prétextant les démarches pour une ouverture de dossier, les fraudeurs soutirent aux victimes toutes les informations nécessaires à l'ouverture d'un crédit en ligne. Un nouveau crédit est alors ouvert avec l'identité usurpée. La somme empruntée est versée à l'établissement de crédit sur le compte de la victime qui est ensuite recontactée pour transférer le montant vers un compte externe. Croyant finaliser l'opération de rachat de crédit, la victime ne se méfie pas et son argent disparaît dans la nature.

 

COMMENT VOUS EN PRÉMUNIR ?

Parlez à votre conseiller bancaire avant toute démarche de ce type.
Vérifiez toutes les informations concernant la société de crédit en question.
Méfiez-vous d'emblée si un professionnel de crédit vous demande de rester discret sur le rachat. Ce n'est jamais bon signe.

Les arnaques et les fraudes sont nombreuses. Les fraudeurs ont l'imagination fertile et sont de plus en plus organisés. Méfiez-vous des histoires trop belles, des gains d'argent faciles ou des abonnements à prix cassés. Les arnaqueurs vous approchent aujourd'hui dans les endroits où vous passez le plus de temps : réseaux sociaux, sites de jeux en ligne ou sites de rencontre. Et même sites de recherche d'emploi par le biais de fausses annonces ! Toute approche un peu trop insistante doit paraître suspecte. Ne divulguez jamais d'informations personnelles et faites attention de ne pas trop exposer votre vie sur le net.

Fiez-vous à votre instinct avant tout et ne baissez jamais votre vigilance.

Si vous êtes victimes d'une fraude qui a trait à votre argent directement, déposez plainte et parlez-en à votre conseiller bancaire dans les plus brefs délais.

 

Client, vous pensez avoir été victime d'une fraude ?
Contactez immédiatement votre interlocuteur habituel. Il vous indiquera les actions à entreprendre.

Vous souhaitez signaler un contenu frauduleux ?
Votre signalement protégera les client de la Banque de cette tentative de fraude. Vous contribuerez ainsi à lutter contre la cybercriminalité. Merci !

 

7. LA FRAUDE AUX FAUX PLACEMENTS

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et les professionnels du secteur de l’investissement lancent un nouvel appel, auquel nous nous joignons, à la plus grande vigilance face à la forte augmentation de l’utilisation d’usurpations de noms d’acteurs ou de produits financiers pour faire souscrire aux épargnants des faux placements.

Le mode opératoire est généralement le suivant : vous remplissez un formulaire en ligne faisant miroiter des placements lucratifs et qui permet aux escrocs de collecter vos données personnelles. Vous êtes ensuite appelé par un faux conseiller ou gérant se montrant très assuré et persuasif, vous pressant de vous décider rapidement pour souscrire l’investissement présenté comme une opportunité à saisir très vite.

En réalité, l’investissement n’existe pas et vous perdez l’intégralité des fonds que vous avez virés !

 

Les escrocs usurpent différentes informations afin de rendre plus crédibles leurs offres frauduleuses de faux placements. Ils reproduisent sur leurs sites internet et leurs faux contrats les nom, logo, numéro d’agrément ou d’autorisation de véritables organismes (banques, sociétés de gestion d’actifs, conseillers en investissements financiers ou en gestion de patrimoine) et créent de fausses adresses internet ou email proches de vraies adresses.

Personne n’est à l’abri de ce type d’escroquerie, y compris les investisseurs expérimentés.

Avant tout investissement, ayez les bons réflexes :

  • Méfiez vous des promesses de gains rapides ou de rendements élevés sans risque
  • N’investissez que dans des placements clairs et que vous comprenez
  • Ne communiquez pas vos données personnels (téléphone, mail, pièces d’identité, RIB, justificatifs de domicile ou de revenus…) à des sites dont vous n’êtes pas certain de la fiabilité ou en remplissant des formulaires sur Internet après avoir cliqué sur une bannière publicitaire
  • Ne donnez pas suite à des appels téléphoniques non sollicités
  • Ne cédez pas à l’urgence ou aux pressions de votre interlocuteur (offre ouverte à un nombre limité de personnes ou expirant prochainement…) et prenez le temps de la réflexion
  • Procédez à des vérifications minutieuses permettant de vous assurer de l’identité de l’individu vous proposant un investissement
  • Ne vous fiez pas aux numéros Regafi ou Orias mentionnées dans les documents de votre interlocuteur ; ceux-ci peuvent également avoir été usurpés
  • Contactez la société dont votre interlocuteur se revendique, après avoir recherché vous-mêmes ses coordonnées sur des registres officiels ou en sources ouvertes, afin de vérifier que le contrat émane bien d’elle
  • Comparez à la lettre près, l’adresse email de votre interlocuteur avec celle de la société dont se revendique votre interlocuteur
  • Vérifiez les listes noires de l’AMF disponibles sur son site internet
  • N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services institutionnels :

Assurance-Banque-Epargne info service : https://www.abe-infoservice.fr ou appeler le 3414

AMF

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Prenez rendez-vous directement sur Internet

Connectez-vous pour nous contacter

Vous êtes déjà client ?
Retrouvez directement les coordonnées de votre conseiller et/ou agence en vous connectant sur votre espace personnel