Le financement bancaire

Pour financer la création/reprise et le développement des entreprises, la banque propose 2 grands dispositifs : le crédit bancaire et le crédit- bail.

Le crédit bancaire

Le crédit bancaire couvre une large palette des besoins de finance- ment d’une entreprise à sa création : acquisition de locaux, travaux, équipements, investissements, véhicules, trésorerie…

Le crédit bancaire peut être :

  • À très court terme (environ 6 mois) : s’apparentant à une facilité de trésorerie, il prend la forme d’un découvert autorisé, d’une ligne de crédit, d’un crédit renouvelable ou d’une avance. Pour les activités saisonnières, ce peut être un crédit de campagne.
  • À court terme (remboursable sur 2-3 ans) : principalement utilisé pour fluidifier la trésorerie, il peut aussi financer des opérations de marketing/communication et des immobilisations de court terme, telles que les équipements techniques ou informatiques.
  • À moyen terme (remboursable sur 2 à 7 ans) : pour financer ses locaux et travaux, son matériel de production, ses véhicules, etc.
  • À long terme (sur une durée de plus de 7 ans) : pour financer ses locaux, des investissements importants en recherche/développement et en prototypage, un cycle d’exploitation qui implique des rendements différés (comme en agriculture/viticulture)…

Le microcrédit, une solution pour les créateurs vulnérables

Le microcrédit est une solution de prêt* qui s’adresse aux personnes ayant un projet d’insertion mais peu de moyens financiers disponibles. À la Caisse d’Epargne, il est adossé au Parcours  Confiance qui  permet  d’obtenir de 300 à 3 000 € de crédit personnel, assorti d’un accompagnement par des experts du financement.

* Sous réserve d’acceptation du dossier par la Caisse d’Epargne.

Le crédit express : votre financement en moins de 48h

Écureuil Crédit Express est une solution de financement bancaire sans caution ni garantie permettant d’obtenir en quelques clics et en moins de  48 heures jusqu’à 40 000 € * de prêt bancaire.

Ce dispositif est particulièrement adapté pour faire face au besoin de rem- placement rapide d’un équipement ou d’un véhicule, ou pour réaliser des travaux.

* Montant indicatif, pouvant varier selon les Caisses d’Epargne. Sous réserve d’acceptation de votre dossier.

Le prêt innovation avec une garantie du FEI à hauteur de 50 %

Dans le cadre de son offre globale d’accompagnement des start-up et des entreprises innovantes, le dispositif Néo Business propose le Prêt innovation qui permet de financer les besoins matériels et immatériels (avec des montants de prêts pouvant varier entre 25 000 € et 7,5 millions €), avec une garantie à hauteur de 50 % du Fonds d’investissement européen*.

200 millions d’euros d’enveloppe sont accordés par le FEI à la Caisse d’Epargne pour le financement des start-up et entreprises innovantes**.

* Le présent financement bénéficie du mécanisme de garantie InnovFin SME Guarantee Facility avec l’appui financier de l’Union européenne grâce aux instruments financiers Horizon 2020 et au Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) établi par le Plan d’investissement pour l’Europe. Le but du EFSI est d’aider à soutenir le financement et l’implantation d’investissements productifs dans l’Union européenne et de s’assurer du développement de l’accès au crédit.
** Sous réserve d’acceptation de votre dossier par la Caisse d’Epargne.

Le crédit-bail

Alternative au crédit bancaire classique, le crédit-bail est un contrat de location à option d’achat passé entre la banque et l’entrepreneur.

Ce contrat stipule que les biens immobiliers ou mobiliers financés par la banque pour le compte d’une entreprise appartiennent à la banque. Celle-ci perçoit des loyers pendant la durée du crédit-bail, à l’issue de laquelle l’entreprise lui restitue le bien ou l’achète à sa valeur résiduelle contractuelle.

Cette solution est particulièrement intéressante pour financer tous   les biens dont la valeur se dégrade rapidement (équipements à brève échéance d’obsolescence, véhicules…). Le crédit-bail est apprécié des entrepreneurs, car il permet de financer les biens à hauteur du tarif TTC et n’impacte pas le bilan. Dans la plupart des cas, l’entrepreneur est libre du choix de ses fournisseurs et peut, en concertation avec le banquier, bénéficier de souplesse dans les conditions du règlement des loyers.

Un crédit-bail, ça s’assure !

Le crédit-bail n’absout pas des obligations d’assurance générales : responsabilité civile pouvant être engagée dans le cadre de vos activités, assurance d’un véhicule en responsabilité civile…

Par ailleurs, il est recommandé, quand on contracte un crédit-bail, de recourir à des dispositifs de prévoyance, tels qu’une assurance perte financière (en cas d’impossibilité pour l’entreprise de régler les loyers d’un contrat de crédit-bail) et/ou une assurance « homme clé » (qui permet à l’entreprise de survivre à l’incapacité de son gérant et notamment d’honorer ses dettes).

Vous pourriez aussi être intéressé par
  • Guide du financement d’entreprise

    Le Guide du Routard du Financement d’Entreprise est le guide indispensable au créateur d’entreprise. Il contient une mine d’informations utiles et de conseils pratiques.

  • groupe personne se serrant la main

    Fiches profils du financement

    Vous êtes une femme entrepreneure, un demandeur d’emploi qui a un projet d’entreprise, un étudiant créateur, un start-upper en herbe, vous vous lancez dans l’Économie Sociale et Solidaire ? Rendez-vous sur la fiche qui vous concerne pour savoir en un coup d’œil ce qui a été pensé pour vous.

Retour au sommaire

Thématiques similaires