Les prix de l’immobilier de plus de 26 000 communes en France

Renseignez-vous sur les prix moyens pratiqués dans les villes où vous souhaitez habiter ou investir et les tendances du marché immobilier.

Réaliser votre demande de crédit

Découvrez vite le site « Les prix de l’immobilier » !

Un site qui regroupe toutes les informations utiles de plus de 26 000 communes en France, grâce à une navigation fluide et une approche innovante. 

Découvrez vite le site « Les prix de l’immobilier » !

Un site qui regroupe toutes les informations utiles de plus de 26 000 communes en France, grâce à une navigation fluide et une approche innovante. 

  • Effectuez une recherche par code postal ou par cartographie. Celle-ci vous permet d’accéder  immédiatement aux prix pratiqués(1) dans la commune recherchée et aussi dans les communes avoisinantes. Ceci vous permet éventuellement d’élargir le périmètre de votre recherche.
     
  • Obtenez le prix moyen du bien que vous recherchez selon ses caractéristiques : achat dans le neuf ou dans l’ancien, appartement ou maison, superficie et localisation. Cela vous permettra de connaitre le budget moyen à consacrer à votre projet immobilier et de modifier vos critères si besoin.
     
  • Accédez à des informations sur le marché immobilier local comme l’évolution des prix sur 18 mois(1) et les infrastructures existantes comme les transports, commerces, écoles primaires, collèges et lycées dans la ville recherchée. Ces informations peuvent être utiles pour affiner votre recherche.
     
  • Partagez le résultat de vos recherches avec votre famille, vos amis, via les réseaux sociaux et par mail.

Vous avez un projet immobilier ?

Définissez-le en moins de 5 min et sans engagement !*

Réaliser votre demande de crédit

Comprendre les prix de l’immobilier 

Pour estimer le prix d’un bien immobilier, de nombreux critères sont pris en compte. Ces prix sont soumis à variation selon la situation géographique, l’état du logement, neuf ou ancien, la superficie, les commerces et commodités à proximité.  

Prix de l’immobilier : les critères géographiques  

L’emplacement géographique du bien est l’un des critères les plus importants. Certaines zones sont plus demandées que d’autres, sont plus accessibles et sont proches des commodités utiles : 

  • Les commerces 
  • Les écoles 
  • Les crèches 
  • Les moyens de transport  
  • Les médecins 
  • Les pharmacies 
  • Les hôpitaux 
  • Les loisirs aux alentours 
  • Les lieux culturels 

On parle également de zones géographiques tendues et détendues. Les zones tendues sont les zones dans lesquelles la demande de logement est plus importante que l’offre et les zones détendues sont les zones géographiques où il y a un équilibre entre l’offre et la demande.  

Ces zones sont également prises en compte pour les prêts faisant l’objet d’une convention par l’Etat.  

La superficie d’un logement est aussi un critère qui sera associé à la zone géographique dans laquelle se situe le bien. Un grand appartement situé dans une zone dite « tendue » coûtera plus cher qu’un grand appartement dans une zone détendue car plus rare. On parle alors de prix au m² selon la zone concernée.  

Prix de l’immobilier : les critères qualitatifs 

D’autres critères propres au logement sont pris en compte pour fixer son prix de vente.  

La situation de ce dernier dans un immeuble par exemple : au rez-de-chaussée ou dans les étages, la présence ou non d’un ascenseur, les parties communes, l’entretien du bâtiment. Des prestations comme une piscine ou une terrasse ont un impact sur l’estimation du bien immobilier.  

Un logement bien agencé avec un certain nombre de pièces a une valeur plus importante dans le prix de vente. De même qu’un logement neuf en très bon état a plus de valeur qu’un bien nécessitant des travaux.  

La performance énergétique du logement est un facteur qui entre également en jeu, aux vues des récentes réglementations thermiques. Moins il consomme d’énergie, plus sa valeur est haute.  

Comment négocier le prix d’un bien immobilier ?  

  • Analyser le marché immobilier dans le quartier ou la commune : se renseigner sur les prix pratiqués sur le marché local, notamment sur des biens similaires. Le prix au m² est une donnée essentielle. Un agent immobilier s’avère être d’une grande aide dans cette collecte d’informations.  
  • Se renseigner sur la date de la mise en vente du bien immobilier : une mise en vente qui date de quelques jours ne laisse pas une grande marge de manœuvre pour une négociation. Toutefois, un bien qui est sur le marché, depuis plusieurs mois, va vous permettre de négocier le prix votre futur logement car il n’a pas toujours pas trouvé d’acquéreur.  
  • Prendre en compte votre budget : vous avez défini votre budget et il s’agit de votre objectif dans vos négociations. Faites vos calculs et à la moindre question, contactez votre conseiller bancaire ou votre agent immobilier.  
  • Identifiez les points faibles des biens que vous avez visités : les défauts observés dans un logement peuvent vous donner des avantages lors d’une négociation.  
  • Préparez vos arguments : préparez votre négociation en ayant des arguments que vous présenterez au vendeur pour proposer un prix plus bas que le prix de vente. S’il vous fait une contre-proposition, vous aurez la chance d’obtenir un prix plus bas que le prix initial et qui est proche de votre budget.  

Caisse d'Epargne

Choisir sa région

Prendre rendez-vous en ligne

En agence ou par téléphone à l'horaire de votre choix

Prendre rendez-vous
Vous pourriez aussi être intéressé par

* Sous conditions et sous réserve de l’étude complète de votre dossier. Une réponse de principe n’équivaut pas à un accord de prêt. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours, la vente est subordonnée à l’obtention du prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. Sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement prêteur.

(1) Les analyses présentées dans ce site sont réalisées à partir de données antérieures à la crise du Covid-19. Après la décision gouvernementale de confinement, les opérations immobilières ont été quasiment à l’arrêt depuis le 17 mars 2020. Cette crise exceptionnelle aura des impacts sur les marchés immobiliers. Ses effets apparaîtront progressivement et seront variables selon les communes, les caractéristiques des logements ainsi que leur emplacement qui restent déterminants dans tout projet d’acquisition.