Entreprendre au féminin : conseils pour financer et développer votre projet

Retour sur la grande conférence dédiée à l'entrepreneuriat des femmes.

Retour sur la grande conférence dédiée à l’entrepreneuriat des femmes lors du Salon SME. Aux côtés de Cédric Turini, directeur RSE de la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne : Françoise Lemalle, cheffe d’entreprise et membre du COS de la Caisse d’Epargne Côte-d’Azur ; Chrystèle Gimaret, CEO d’Artupox et ex-Présidente du réseau Les Premières ; Fanny Gérôme, Directrice du développement chez France Active ; Florent Lamoureux, directeur de programmes digitaux B2B à la Caisse d’Epargne et Bernadette Sozet, Déléguée générale Initiative France. 

Aider les femmes à financer la création de leur entreprise

Dès 1881, la Caisse d’Epargne est la première banque à avoir permis aux femmes mariées de disposer librement de leur livret d’épargne. 200 ans après sa création, la Caisse d’Epargne est toujours aussi engagée pour promouvoir la mixité dans l’entrepreneuriat et livre des clés à celles qui souhaitent développer leur entreprise.
« Aujourd’hui trop peu de femmes optent pour la création d’entreprise : seulement 32 % des entrepreneurs sont des femmes, et ce chiffre tombe à 8 % dans la tech. La Caisse d’Epargne porte un projet sociétal pour accompagner les femmes à passer à l’action » précise Cédric Turini, Directeur RSE à la FNCE.

Se faire accompagner

Chrystèle Gimaret, CEO d’Artupox International et ex-Présidente du réseau Les Premières, dirige depuis 14 ans une entreprise de nettoyage industriel, qui aujourd’hui élargit ses services avec une robotisation de son offre et opte pour le développement à l’international. Selon elle, « le banquier doit servir à aller plus loin, plus grand, plus haut ». 

Intégrer un écosystème local

Françoise Lemalle a repris une entreprise il y a plus de 30 ans.  « A la tête d’un cabinet d’experts-comptables, j’avais envie d’appliquer ce que je conseillais à mes clients. C’était une vraie aventure, un défi à relever ». Et cela lui a permis de mieux comprendre les besoins de ses clients : « avec mes clients, la conversation n’est pas la même, car entre chefs d’entreprise nous savons que nous avons les mêmes problématiques et les mêmes questionnements, nous parlons le même langage ». Pour elle, le réseau « au féminin » est aussi essentiel : elle participe depuis 20 ans au réseau « femmes cheffes d’entreprise », qui réunit 60 délégations en France et permet d’échanger, de se soutenir, de travailler ensemble. « On se rassemble autour d’une envie commune d’échanger, cela nous permet aussi de servir d’exemple, de montrer aux jeunes femmes qu’elles peuvent le faire, que c’est possible ». 

Garantir son emprunt

Fanny Gérôme, Directrice du développement chez France Active, insiste sur l’importance d’être bien accompagnée. France Active est un réseau associatif qui accompagne les entrepreneurs depuis 30 ans sur 3 volets :

  • Le conseil pour monter et développer son projet
  • Le financement, en proposant des garanties pour demander un prêt bancaire dans de bonnes conditions
  • Le réseau : pour orienter les entrepreneures vers les bons interlocuteurs en fonction de leurs besoins (banque, réseau d’accompagnement, experts, etc.)

« Pour les entrepreneures, il y a un gros enjeu sur l’accès à l’investissement, aux levées de fonds. Aujourd’hui nous accompagnons 8 000 projets de création d’entreprise, dont 50 % portés par des femmes ».

Financer son projet

Le prêt d’honneur est un prêt à la personne, à taux zéro et sans garantie du créateur. D’une moyenne de 10 000 euros, il permet de matérialiser la relation de confiance entre le réseau local et la nouvelle entrepreneure. « On vient présenter son projet devant un comité d’agrément, qui intègre ensuite l’entrepreneure dans un réseau de nouveaux entrepreneurs », détaille Bernadette Sozet, Déléguée générale du réseau Initiative France. Le plus de ce réseau généraliste : la relation de proximité et les 5 000 bénévoles entrepreneurs ou cadres d’entreprises qui accompagnent les personnes qui ont reçu ce prêt d’honneur sous forme de parrainage/marrainage. « Pour 1 euro prêté par Initiative France via un prêt d’honneur, les banques prêtent en moyenne 8 euros, c’est ce qu’on appelle l’effet levier ». Initiative France est un réseau de 215 associations implantées sur les territoires, qui délivre chaque année 200 millions d’euros de garanties pour 17 000 entreprises.

D’autres réseaux d’accompagnement proposent également ce prêt d’honneur qui permet de renforcer ses fonds propres et d’augmenter ses chances de succès, à l’instar de France Active, qui finance près de 5 700 projets chaque année.

Photos par Jean Chiscano

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire