Entrepreneuriat : la Caisse d’Epargne accompagne tous les talents

Pourquoi soutenir l’entrepreneuriat dans les territoires, et en particulier l’entrepreneuriat des
femmes ?

Les réponses de Florent Lamoureux, Directeur du Marché des Professionnels de la Caisse d’Epargne.

 

La Caisse d’Epargne est partie prenante du développement de l’entrepreneuriat dans les territoires, en soutien des individus qui ont des idées, de l’énergie et du talent et créent des entreprises, c’est-à-dire de la richesse et des emplois. 

Bien que les qualités et compétences pour entreprendre n’aient pas de sexe, force est de constater que les femmes sont encore aujourd’hui moins nombreuses que les hommes à créer des entreprises et que les entreprises qu’elles créent sont moins présentes dans les secteurs les plus porteurs. Aussi, la Caisse d’Epargne a décidé de s’engager en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat des femmes, notamment au travers d’un accord-cadre avec l’Etat visant à porter à 40 % le nombre de femmes parmi les créateurs d’entreprise d’ici 2020.

Comprendre les freins qui retiennent l’ambition entrepreneuriale des femmes et y apporter des réponses justes et pertinentes, en partenariat avec les acteurs clés de la sphère du leadership féminin, tel est le cap que s’est donné la Caisse d’Epargne pour atteindre cet objectif. Il est temps de se libérer de l’autocensure et de casser toutes les fausses idées sur l’entrepreneuriat des femmes, notamment celle qui prétend que les banquiers prêtent moins facilement aux femmes. Aux yeux du banquier, un bon dossier est un bon dossier, sans que le genre du porteur de projet entre en ligne de compte.

Mais au fait, quels sont les critères de sélection d’un bon dossier selon le banquier ? Réponse avec Florent Lamoureux, directeur du Marché des Professionnels de la Caisse d’Epargne.

 

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire