Quelles clés pour valider son idée de création d’entreprise ?

Valider son idée de création d'entreprise en 3 points clés.

 

L-Start est une plateforme en ligne proposant de nombreuses ressources pour accompagner les entrepreneures, alliant outils pratiques, formations et mise à disposition d’un réseau d’expertes et de mentors. Sophie Courtin-Bernardo et Dominique Descamps, les deux co-fondatrices de la plateforme, ont partagé, lors du Salon SME 2018, quelques conseils pour structurer ses idées et les concrétiser.  

Crédit photo : Virginie de Reynal

À la recherche d’une bonne idée…

Qu’est-ce qui fait une bonne idée ? Pour Sophie Courtin-Bernardo, « il n’est pas nécessaire d’avoir l’idée du siècle pour se lancer dans l’entrepreneuriat : ce qui fait toute la différence, c’est la manière de la conduire ». La méthode est ainsi essentielle pour dérouler son idée créative et la faire cheminer vers la réussite.

Les fondatrices de L-Start en proposent une en trois points clés :

1. Énoncer

Il est important de parvenir à verbaliser son idée de manière précise. Plusieurs questions sont à se poser pour cela, à commencer par le « pourquoi ». Quel est votre motivation profonde, ce qui vous amène à vouloir développer cette idée ? Ensuite, il faut définir la cible : « pour qui » voulez-vous développer ce projet ? Enfin, se questionner sur le « comment », à travers un état des lieux de ses ressources : à partir de quoi allez-vous travailler ? Après cette phase de questionnement, entraînez-vous à dérouler votre fil à l’oral pour rendre votre discours fluide et compréhensible par le plus grand nombre. 

2. Modéliser

La deuxième phase consiste à transformer son idée en business model. C’est un moment crucial où l’on doit à nouveau s’interroger à de nombreux niveaux : où se trouve votre cible ? Qu’est-ce que ça va coûter ? Avez-vous la capacité financière nécessaire ? Vers qui faut-il se tourner pour trouver des financements ? Puis considérer les freins : quels peuvent être les problèmes techniques, les contraintes législatives ? 

3. Challenger

Il ne suffit pas de réfléchir son idée dans son coin : une fois le business model posé, c’est l’heure de challenger son idée. Pour cela, les proches ne sont pas nécessairement les meilleures personnes vers qui se tourner car leurs retours risquent d’être biaisés. Les co-fondatrices de L-Start suggèrent plutôt de sortir de sa zone de confort en montant un focus groupe de personnes potentiellement intéressées par le projet. Par exemple, n’hésitez pas à contacter des individus d’horizons différents malgré l’inconfort que vous pouvez ressentir : c’est du temps gagné pour la suite. Élargissez votre cercle, confrontez vos idées.

Enfin, le plus important est peut-être de s’affranchir de ses peurs et du complexe d’imposture : sachez qu’il n’y a jamais un moment parfait pour se lancer. Si ça ne marche pas du premier coup, on apprend de ses échecs, on s’améliore, on remonte en selle et quand ça marche… Bingo !

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Contactez directement un conseiller en complétant le formulaire ci-dessous.