Quels sont les chiffres de la transmission des entreprises artisanales ?

Zoom sur la cession-transmission des entreprises artisanales en France

La France compte 1,2 million d’entreprises artisanales (27,7 % de l’ensemble des entreprises). Chaque année, 19 000 d’entre elles sont cédées, ce qui établit à 1,5 % le taux de cession-transmission, inférieur à la moyenne des TPE/PME françaises. Quelles sont les variables qui freinent ou au contraire favorisent la cession-transmission d’une entreprise artisanale ?

Parue en décembre 2017, la dernière livraison des Carnets de BPCE L’Observatoire apporte d’utiles éclairages sur les dynamiques à l’œuvre dans un secteur clé de la vie économique et sociale des territoires. 

L’emploi, facteur clé de la valorisation des entreprises artisanales

La grande majorité des entreprises artisanales (67 %) ne comptent aucun salarié. Ce sont celles qui se transmettent proportionnellement le moins. Plus l’effectif de l’entreprise croît, plus fort est son taux de transmission : 3,7 % pour les structures artisanales comptant entre 3 et 5 salariés ; 5,6 % pour celles qui emploient entre 10 et 19 salariés.
Cet effet de taille sur le taux de transmission joue pour toutes les sociétés, mais il est plus marqué dans l’artisanat où le facteur « homme clé », qui relie fortement la personnalité du fondateur/dirigeant à l’activité, s’avère encore plus prégnant.

Des secteurs d’activité plus ou moins transmetteurs

La cession-transmission dépend aussi du secteur. Les entreprises artisanales du secteur de l’alimentation (commerces de bouche, restauration) ont les meilleurs scores de cession-transmission, autour de 7 %. Les activités de service (coiffure/beauté, pressing…) ont aussi de bonnes probabilités d’être reprises, surtout passé le cap des 10 salariés.
Les entreprises du bâtiment et second œuvre (plomberie, électricité…), l’industrie artisanale (travail du bois et des métaux, textile…) sont les moins cédées.

Des dynamiques territoriales variables

La probabilité de cession-transmission d’une entreprise artisanale varie aussi selon le territoire d’implantation. Les régions les plus dynamiques en la matière sont la Bretagne et la Normandie ainsi qu’un grand axe centre-est qui va de Troyes à Lyon. La cession-transmission d’entreprises artisanales est de moindre intensité dans les Hauts-de-France, en Île-de-France, PACA, Corse et dans les DOM.
Ces écarts géographiques recoupent sensiblement les différences d’âge des dirigeants d’entreprise artisanale : dans les régions où les cessions-transmissions sont les plus fréquentes, on constate un renouvellement des générations d’artisans, prometteur pour le dynamisme des territoires, notamment en zones rurales.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire