« Faire de l’entrepreneuriat un levier positif de transformation sociale »

Rencontre avec Pierre-René Lemas, Président de France Active

Pierre-René Lemas est Président de France Active,
réseau d’accompagnement et financement des entreprises fort d’un dense maillage territorial, avec 42 associations locales rassemblant 650 salariés et plus de 2500 bénévoles. 

Quelle est votre vision de la création d'entreprise en France, aujourd'hui ?

La création d’entreprise en France n’a jamais été aussi dynamique. Plus de 600 000 entreprises ont dû voir le jour en 2018.

Chez France Active, notre mission consiste à augmenter les chances de réussite de tous ceux dont le projet est plus fragile et qui s’engagent dans une démarche d’innovation sociale.
Cela concerne les jeunes, les femmes, les chômeurs de longue durée, les personnes vivant dans les territoires fragiles, et aussi les structures de l’Economie sociale et solidaire.
Grace notre intervention, ces entrepreneurs parviennent à convaincre des partenaires financiers de les suivre dans leur projet.

Ce que nous voyons aujourd’hui, c’est que les entrepreneurs changent. Ils veulent du sens et proposent des réponses aux grandes transitions environnementales, numériques, sociétales et territoriales actuelles.
France Active est là pour leur donner les moyens de réussir, il s’agit pour nous de nouveaux entrepreneurs : les entrepreneurs engagés.

Quelles sont vos actions en faveur de l’entrepreneuriat féminin ?

Toute initiative permettant de favoriser l’entrepreneuriat des femmes est plus que nécessaire. On se demande encore trop souvent qui va garder les enfants quand une femme entreprend. Les discriminations existent, il faut les combattre.
Les Caisses d’Epargne se sont engagées avec l’Etat dans ce sens et c’est une bonne chose. Rappellons d'ailleurs l’ambition de l’Etat : atteindre le taux de 40 % de femmes entrepreneures d’ici 2020.

De notre côté, nous proposons une garantie d’emprunt bancaire dédiée aux femmes qui couvre la quasi-totalité des risques. Nous le faisons notamment grâce au soutien du Secrétariat d'État chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes. Pour l’ensemble des garanties que nous réalisons, le Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social apporte aussi sa contribution via le Fonds de Cohésion sociale. Cela fait de France Active le premier réseau d’accompagnement des femmes entrepreneures. Sur les plus de 7 000 entreprises que nous accompagnons chaque année, 52 % d’entre elles sont dirigées par des femmes.

Quels sont vos combats et vos projets prioritaires ?

Penser la cohésion sociale n’a jamais été aussi crucial qu’aujourd’hui. Les événements de ces dernières semaines nous amènent à être plus déterminés encore dans les actions que nous menons. L’étude d’impact 2014-2018 de France Active que nous publions démontre la performance de notre modèle en matière de création d’emploi et d’impact social.

Ces résultats illustrent notre capacité à mettre la finance au service des aspirations de notre société. Pour nous, cette nouvelle façon d’entreprendre doit pouvoir se généraliser. Nos partenaires, les banques en particulier, en sont de plus en conscients. Nous avons beaucoup à faire pour que l’entrepreneuriat devienne un levier positif de transformation sociale. Développement des territoires, création d’emplois, renforcement du lien social, valorisation de l’environnement, création de nouvelles formes de gouvernance entrepreneuriale, autant d’impacts positifs que nous avons à promouvoir ensemble. Et cela doit se faire en France comme en Europe.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire