De nouveaux horizons professionnels avec la franchise

Franchise : un cadre structurant pour changer de métier

La franchise connaît depuis plusieurs années une forte progression.
Vous souhaitez changer de métier ou vous lancer dans un nouveau domaine d'activité ?
Et si vous entrepreniez en franchise, un modèle entrepreneurial
solide et dynamique ?
Découvrez les chiffres clés de la franchise et les témoignages
de cinq franchiseurs.

La franchise, un modèle entrepreneurial en plein essor

Déjà attractive pour les créateurs, du fait de ses atouts traditionnels (un cadre structurant, la force d’une marque installée, l'appui d’un réseau…) qui facilitent la création et accélèrent le développement d’une affaire, la franchise bénéficie de dynamiques de transformation et d’innovation qui élargissent encore ses horizons.

En effet, le développement de nouvelles offres en phase avec les évolutions de la demande de biens et services, stimule l’activité dans les secteurs traditionnels de la franchise :
- le bio dans le commerce alimentaire,
- la rénovation énergétique dans les secteurs du bâtiment et de l’équipement,
- les nouvelles techniques dans la coiffure et la cosmétique,
- la restauration à thème,
- les services à la personne, de l’aide à la personne en perte d’autonomie à la conciergerie haut de gamme en passant par la garde d’enfants…

De plus, la franchise s’ouvre à la nouvelle économie, avec l’émergence d’enseignes de services technologiques aux entreprises (conseil en transformation digitale) comme aux consommateurs (service d’impression 3D).

Les opportunités de la franchise sont doubles pour les entrepreneurs d’aujourd’hui : les solutions se multiplient pour devenir franchisé… Mais le contexte se prête aussi au lancement de nouvelles enseignes par des créateurs ambitieux qui se verraient bien devenir les grands franchiseurs de demain !

Formation initiale : de la théorie à la pratique

L’un des points forts de ce type d’entrepreneuriat est de proposer des formations au métier et au fonctionnement de l’enseigne. « Nous dispensons deux semaines de théorie et deux semaines de pratique, détaille Rodolphe Berthonneau, directeur du développement d'Emova Group (enseignes Monceau Fleurs, Happy, Rapid’ Flore et Au nom de la rose). A l’issue de ces sessions, nous pouvons prévoir une ou deux semaines supplémentaires pour que le futur franchisé soit vraiment prêt pour l’ouverture. »
Bien sûr, ces formations ont un coût, le plus souvent compris dans les frais d’entrée pour la formation initiale. Celle-ci peut avoir lieu avant ou après la signature du contrat suivant les enseignes. Le franchiseur peut également prendre en charge la formation des collaborateurs du franchisé.

Monter en compétences à son rythme

Une fois le franchisé installé, il bénéficie de formations supplémentaires en fonction de ses besoins et de l’évolution de son métier. « La formation continue est l’un des piliers de nos métiers du service à la personne, d’autant plus que l’on manque souvent de profils cadres ou dirigeants, explique Didier Château, dirigeant de Générale des Services. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons notre propre centre de formation. » A charge au franchisé de vérifier que ces formations sont comprises (ou non) dans la redevance à verser au franchiseur.
Pour réussir ce changement de cap, il faut bien choisir son réseau. « Allez voir les franchisés déjà installés, conseille Delphine Rouxel, directrice du réseau d’agences immobilières Solvimo. Demandez-leur si leur franchiseur tient bien ses promesses et comment ils sont accompagnés. » Autre indicateur à vérifier : le taux de renouvellement de contrat de franchise, très utile pour évaluer la satisfaction des franchisés du réseau qui vous intéresse.

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire