Femmes entrepreneures, rendez possible votre réussite !

Les temps forts de la conférence proposée par notre partenaire France Active durant le Salon SME.

Temps forts de la conférence proposée par notre partenaire France Active lors de la Journée des Femmes Entrepreneures du Salon SME. Avec, autour de Florent Lamoureux, Directeur de Programmes Digitaux B2B Caisse d’Epargne : Juliette Eskenazi, fondatrice de Poussin Communication, Jean-Dominique Bernardini, Responsable marketing & innovation France Active, Nathalie Calonne, Fondatrice de La Maison du possible, Meriem Khali-Malone, Fondatrice de Madame La Présidente et Julien Vasseur, ex-Délégué Général du réseau Les Premières.

Pour France Active, cette journée est l’occasion de proposer des conseils concrets et des témoignages d’entrepreneures aux femmes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. « Créer son entreprise peut s’avérer une aventure angoissante et passionnante à la fois », déclare en introduction Juliette Eskenazi, fondatrice de Poussin Communication et modératrice de la conférence.

Pourquoi se lancer ?

Jean-Dominique Bernadini, responsable marketing et innovation chez France Active, fait part d’un paradoxe : « 70 % des femmes sont intéressées par l’entrepreneuriat, mais seulement un tiers des entrepreneurs sont des entrepreneures ». Comment expliquer un tel écart entre l’intention de départ et la réalité ? « Deux freins reviennent régulièrement : la question de l’articulation des temps de vie et celle du financement par le recours à l’emprunt ». Sur ce second point, France Active est engagée à accompagner les femmes qui souhaitent entreprendre et ce, sur l’ensemble du territoire. De fait, chez France Active, 50 % des créateurs sont des créatrices. 

L’importance des réseaux d’accompagnement…

Meriem Khali-Malone a créé Madame La Présidente il y a 2 ans et demi. Après avoir étudié et travaillé dans l’art, elle s’est lancée et a créé son entreprise de produits capillaires. « Au début l’idée c’était de partir petit, de ne pas embaucher, etc. mais le projet a explosé et a rapidement dépassé toutes mes prévisions ». Pour Meriem, « l’accompagnement est essentiel pour gagner du temps et éviter les erreurs de « débutante », car quand on monte son projet, on fait presque tout pour la première fois ».

Nathalie Callone, après avoir été 17 ans directrice d’un supermarché et s’être lancée dans l’immobilier, a choisi l’entrepreneuriat il y a 10 ans. Elle a fondé La Maison du Possible, un centre d’accueil de jour d’enfants en situation de handicap, qui accueille 12 personnes et embauche 4 salariés. « Pour se lancer il faut de la détermination, bien connaître son sujet, et surtout, surtout, être bien entourée ». Nathalie a aussi fait appel à France Active pour financer le lancement de son projet.

« L’accompagnement est trop méconnu, et malheureusement beaucoup de femmes se lancent dans l’entrepreneuriat sans avoir challengé leur projet. Il est pourtant très important de se faire accompagner car cela représente l’équivalent de 35 heures d’expertise ciblée sur vos besoins et vos enjeux. Cela augmente considérablement les chances de succès de votre projet. »

Le réseau France Active, représenté par 42 structures, couvre tout le territoire français pour accompagner les entrepreneures à travers trois axes d’actions : le conseil, la recherche de financements et la mise en réseaux. Il distribue la Garantie Égalité Femmes qui facilite l’accès au crédit bancaire tout en protégeant le patrimoine de la personne qui entreprend.

Les Premières, réseau d’incubateurs spécialisés dans l’accompagnement des femmes entrepreneures, a pour objectif de faire gagner du temps aux créateurs et créatrices en les dirigeant vers le bon interlocuteur au bon moment. Mais ce qui est le plus important, souligne Julien Vasseur, ex-Délégué Général des Premières, « c’est de vous accompagner pour mieux vous connaître : plus vous êtes alignés avec vos valeurs, plus vous allez être en capacité pour en parler à vos investisseurs, votre banquier ».

… et des banques

Meriem a fait appel à France Active et la Miel, deux réseaux qui lui ont permis d’obtenir un prêt d’honneur et une garantie : « la garantie de France Active permet au banquier d’être rassuré et de développer une relation de confiance, car en cas de non-remboursement, c’est France active qui s’engage à rembourser le prêt, jusqu’à 80 % », précise Jean-Dominique Bernadini. Et Meriem d’ajouter : « J’ai eu mes financements très simplement et facilement. Allez-y, c’est plus facile que ça en a l’air !».

« L’accès au financement se fait avec l’ensemble des partenaires, et notamment les partenaires financiers que sont les banques » souligne Jean-Dominique Bernadini. La Caisse d’Epargne est ainsi historiquement animée par la volonté de casser les barrières qui empêchent les femmes de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Pour Florent Lamoureux, financer son projet lorsqu’on est une femme n’est plus un challenge insurmontable : « nous avons fait une étude européenne sur les femmes entrepreneures dans 5 pays : il en ressort que les entrepreneures européennes, et particulièrement françaises, sont à 80 % satisfaites de leur relation avec leur banque et de l’obtention d’un prêt. Pour elles le financement n’est pas un sujet ». Par ailleurs « Les garanties de France Active sont très rassurantes pour le banquier, car la banque peut récupérer ses avoirs en cas de défaillance. C’est un aspect très positif ».

Aux femmes désireuses d’entreprendre, chaque intervenant offre son meilleur conseil : Nathalie Calonne préconise de « maîtriser son sujet, d’aller le présenter pour le faire connaitre, et de bien s’entourer », Jean-Dominique Bernardini « d’y croire et se faire accompagner », Julien Vasseur de « transformer vos contraintes en opportunités », et Meriem Khali-Malone tout simplement de « foncer » !

Vous êtes le centre de votre projet : « vous avez des projets qui créent de la valeur en France, et nous avons besoin de vous »

Photos par Jean Chiscano 

Contactez-nous

Prendre un rendez-vous

Pour prendre un rendez-vous, remplissez ce formulaire